Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

EN IMAGES - Cyclocross de Flamanville : jamais deux sans trois pour Clément Venturini !

dimanche 31 décembre 2017 à 0:19 Par Pierre Coquelin, France Bleu Cotentin

Clément Venturini, le favori de ce cyclocross de Flamanville, a remporté la 4e et dernière manche de la Coupe de France. C'est sa troisième victoire en 4 ans, après son succès chez les Espoirs en 2013 et chez les Élites en 2015. Le Belfortain Fabien Canal a décroché le trophée de la Coupe de France.

222 coureurs ont arpenté le circuit du parc du château de Flamanville
222 coureurs ont arpenté le circuit du parc du château de Flamanville © Radio France - Pierre Coquelin

Flamanville, France

De la sueur, de l'effort, et de la boue. Beaucoup de boue. C'est un petit peu comme ça qu'on pourrait résumer ce samedi après-midi dans le parc du château de Flamanville. "Des vraies conditions de cyclocross", sourit le Belfortain Fabien Canal. "Je suis parti en cuissard et maillot courts, parce qu'à là maison, j'ai 25 centimètres de neige là ! Non, là, il faisait beau pour moi. C'était une belle journée", ajoute le vainqueur de la Coupe de France au général. 

Et pourtant, ce cyclocross n'a pas été épargné par les éléments. La pluie, et surtout le vent. "Au vu des conditions de préparation qu'on a eues, c'est extraordinaire. J'en connais un paquet qui ne donnaient pas cher de notre peau", résume Alain Leclerc, l'un des organisateurs. Avec son armée de 200 bénévoles, il a fait des miracles. "Hier (vendredi), il y a deux arbres qui sont tombés. Une société d'élagage est venue". 

Un aperçu du parcours - Radio France
Un aperçu du parcours © Radio France - Pierre Coquelin

Le cyclocross, c'est jusqu'à la ligne, donc j'ai rien lâché - Clément Venturini

Dans le parc, les quelques 2000 spectateurs bien emmitouflés. C'est sûr, il fallait être bien équipé. "Parka, écharpe, casquette, et surtout les bottes", commente Patrick, un Tourlavillais qui ne voulait rater ce rendez-vous pour rien au monde. "C'est surtout compliqué pour les coureurs, c'est eux qu'il faut féliciter", ajoute Olivier, venu de Dinan. 

La Coupe de France pour Canal

Côté course, le spectacle est là. Les favoris sont au rendez-vous, à l'image de Clément Venturini qui a fait la course en tête. Pas une domination outrageuse comme en 2015, mais une victoire "au physique". Deux jours après son succès à Courseulles-sur-Mer, il a de nouveau devancé ses concurrents. "Ce terrain était très dur. J'ai du me battre jusqu'au bout. Il a fallu être fort physiquement et dans la tête. Je voyais que je n'arrivais pas à creuser l'écart, donc j'ai préféré ralentir. Le cyclocross, c'est jusqu'à la ligne, donc j'ai rien lâché", précise le champion de France en titre, qui va remettre son titre et son maillot tricolore en jeu les 13 et 14 janvier prochains dans le Morbihan.  

Au général, c'est beaucoup plus serré. Et finalement, le Belfortain Fabien Canal rafle la Coupe de France, pour un petit point devant Steve Chainel. 

Le championnat de France en 2020 à Flamanville ?

Au terme de cette journée, Alain Leclerc a encore de l'appétit. Pour la première édition, il y a 10 ans, le budget était de 1200 euros. En 2017, il était de... 100 000 euros. Un co-organisateur qui a encore envie de changer de braquet. "Un championnat de France, c'est sur 2 jours, donc 200 000 euros. [...] J'ai un contrat avec mon père : il veut vivre les championnats de France à Flamanville, donc on va le faire. C'est notre Graal", sourit Alain Leclerc. D'ailleurs, le site manchois s'est porté candidat pour l'organisation en 2020. La réponse est attendue dans les prochaines semaines. Et pourquoi pas plus ? "Maintenant, on va reculer les limites... Une coupe du monde à Flamanville, pourquoi pas ?". Chiche ?

En tous les cas une chose est sûre, la 12e édition se déroulera le 29 décembre prochain et sera à nouveau le support de la finale de la Coupe de France.