Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Entretien avec le Manchois Anthony Delaplace : "Pour moi ce sera compliqué de recourir sur le tour de France"

-
Par , France Bleu Cotentin

Comme en 2018, le coureur de la formation Arkéa-Samsic, Anthony Delaplace, ne prendra pas le départ du Tour de France. Une décision que le coureur indique "comprendre totalement". Entretien.

Anthony Delaplace reste pour le moment à 7 participations au Tour de France.
Anthony Delaplace reste pour le moment à 7 participations au Tour de France. © Maxppp - Alexandre Marchi

L'équipe française Arkéa-Samsic a dévoilé ce lundi 24 août la composition de l'équipe qu'elle alignera samedi prochain au départ du Tour de France 2020 à Nice. Sept coureurs ont été retenus pour épauler Nairo Quintana, candidat à un podium sur les Champs-Elysées. Et dans ce contexte, le Manchois n'avait pas sa place.

Anthony Delaplace, en 2018 vous aviez très mal vécu votre non sélection sur le tour de France. Quel est votre état d'esprit cette année?

Anthony Delaplace : Il y a deux ans, je marchais très très bien et je méritais ma sélection. Le soir du championnat de France, j'étais toujours dans l'attente de la décision de la direction de l'équipe. Cette fois c'est différent. Je sais depuis bientôt deux mois que j'étais réserviste sur le tour de France et je le comprends tout à fait. Nous avons notre Leader Nairo Quintanna qui est en lice pour le podium et je savais qu'ils allaient mettre des grimpeurs autour de lui et deux bons rouleurs pour le protéger dans la plaine, donc je ne suis pas surpris et je l'accepte totalement.

Pensez-vous parvenir à revenir sur le tour d'ici la fin de votre carrière?

AD : Je suis réaliste. Notre équipe grandit, le budget augmente d'une année sur l'autre et forcément, des coureurs de plus grande valeur nous rejoignent donc pour moi, ce sera compliqué de refaire le tour de France d'ici la fin de ma carrière. Mais j'ai eu la chance de participer 7 fois au tour, et de terminer 6 fois la course, et puis il y a d'autres grandes courses. Si l'équipe est invitée sur le Tour d'Espagne l'an prochain, ce serait une belle opportunité pour moi de courir un autre grand tour.

J'aurais aimé resigner avec mon équipe pour deux ans, mais dans le contexte actuel, un an, c'est déjà bien!

Quelle va être la suite de votre saison?

AD : Déjà je participe au grand prix de Plouay demain (mercredi 25), puis le tour du Doubs début septembre avant deux semi-classiques en Italie et la Paris-Camembert fin septembre qui me tient à coeur. Il y a des courses d'un jour à ma portée sur lesquelles je peux briller et l'envie de bien faire est là!

Où en êtes-vous de votre avenir au sein de l'équipe Arkéa-Samsic?

AD : J'étais en fin de contrat cette année et j'ai resigné pour une année supplémentaire. C'est une bonne chose après l'année compliquée que l'on a connu. Des équipes arrêtent, les budgets sont resserrés. Evidemment j'aurais aimé resigner pour 2 ans mais dans le contexte actuel, et à 31 ans, c'est déjà une bonne chose!

Choix de la station

À venir dansDanssecondess