Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Et maintenant le Giro pour Thibaut Pinot, en passant par La Planche des Belles Filles

mardi 28 mars 2017 à 22:14 Par Julien Laurent, France Bleu Besançon

Son très bon début de saison 2017, ses ambitions de podium sur le Giro et de victoire(s) d’étape(s) sur le Tour de France : le Franc-Comtois Thibaut Pinot s’est longuement confié, ce mardi, sur ses terres de Haute-Saône où il a effectué les 60 derniers km de l’étape de La Planche des Belles Filles.

Tout roule au premier trimestre 2017 pour le cycliste franc-comtois Thibaut Pinot, ici au sommet de La Planche des Belles Filles (Haute-Saône) le 28 mars 2017
Tout roule au premier trimestre 2017 pour le cycliste franc-comtois Thibaut Pinot, ici au sommet de La Planche des Belles Filles (Haute-Saône) le 28 mars 2017 © Radio France - Julien Laurent

Planche des Belles Filles, Plancher-les-Mines, France

« Pour l’instant, tout roule, on va dire » ! Thibaut Pinot résume finalement plutôt bien son premier trimestre 2017, cette nouvelle saison très attendue après six mois sans compétition depuis son abandon du Tour de France 2016.

Cette longue coupure, c’était en quelque sorte un mal pour un bien, confirme le cycliste franc-comtois, ce mardi – journée choisie pour un grand ’’debriefing’’ avec les médias conviés à le suivre jusqu’au sommet de La Planche des Belles Filles sur ses terres de Haute-Saône – à un peu plus d’un mois du 100e Giro d’Italia, son objectif majeur !

Etre leader, ça ’’bouffe’’ pas mal d’énergie » - Thibaut Pinot

« C’est sûr, ça m’a permis de bien me ressourcer. Le fait de ne plus avoir cette pression sur les courses : d’être leader [de l’équipe FDJ], ça ’’bouffe’’ pas mal d’énergie donc, oui, ça fait du bien de s’éloigner un peu de ce milieu, confie Thibaut Pinot (27 ans)… ça permet d’être un peu plus frais, surtout au bout de ma septième année dans le peloton professionnel : quand tu es en milieu de carrière, il y a toujours un moment où tu as un petit ’’coup de mou’’ dans la tête et c’est important de repartir sur de nouvelles bases et refaire le plein d’énergie ».

Deux podiums et une victoire d’étape (devant Contador), pour l’instant, en 2017

Tout roule, donc, pour le leader de la FDJ en ce début d’année 2017. Thibaut Pinot a notamment terminé deux fois sur le podium du classement général (3e du Tour d’Andalousie remporté par Alejandro Valverde en février et encore 3e de Tirreno-Adriatico remporté mi-mars par Nairo Quintana) et a aussi gagné une étape – l’étape reine de montagne devant Alberto Contador -- en Andalousie : « Battre Contador [en Andalousie], je l’aurais pas spécialement dit… Gagner dès le mois de février, ça ne m’était jamais arrivé, précise le Haut-Saônois qui fêtera ses 27 ans le 29 mai. Donc ça montre que je suis en forme. Le bilan est très bon ».

Thibaut Pinot n’a maintenant que le Giro en tête

Et c’est tout naturellement le podium du Tour d’Italie 2017 (5 au 28 mai) que vise ouvertement Thibaut Pinot ! Il est même uniquement focalisé sur ce 100e Giro ! Même quand on évoque avec lui le Tour de France en juillet – son deuxième objectif majeur de la saison – il répond Giro et encore Giro et seulement Giro : « Parce que le Giro, c’est tellement long qu’on ne peut pas se permettre de se disperser à parler du Tour… Pour l’instant, l’objectif c’est le Giro ! Pour le Tour, on verra jour après jour, on verra comment j’aurai récupéré car ça va être la grosse énigme… L’important, ça sera de se montrer et de faire des résultats sur les deux courses ».

Un podium final sur le Giro vaut-il une victoire d’étape à La Planche des Belles Filles ?

Thibaut Pinot n’a donc que le Giro en tête pour le moment… Et quand même un peu aussi à la 5e étape du Tour de France 2017, le 5 juillet, jusqu’au sommet de ’’sa’’ Planche des Belles Filles qu’il a déjà montée « au moins une centaine de fois depuis [mes] 12-13 ans » et encore une fois, ce mardi, devant les caméras et les appareils photo des médias ! Car le Haut-Saônois, qui habite à 25 km seulement, à Melisey, confirme quand même viser une ou des victoire(s) d’étape(s) de montagne sur le ’’Grande Boucle’’ cet été et avoue : « Gagner à ’’La Planche’’, chez moi, devant tout le monde, c’est quand même quelque chose dont je me rappellerais toute ma vie ! Mais 3e du Giro, la saison serait quand même réussie parce qu’on ne pourrait pas parler d’échec même en ne faisant rien sur le Tour »

Avant le début du Tour d’Italie (5 mai), Thibaut Pinot participera à un stage de préparation sous le soleil espagnol des Iles Canaries durant la première semaine d’avril et ensuite au Tour des Alpes 2017 (17 au 21 avril).