Insolite

VTT : final de la French Divide hier à Mendionde

Par Jacques Pons, France Bleu Nord et France Bleu Pays Basque samedi 20 août 2016 à 19:28

Une partie des arrivants de la French Divide à Mendionde
Une partie des arrivants de la French Divide à Mendionde © Radio France - Jacques Pons

Une course d'endurance entre Bray-Dunes (Nord) et Mendionde (Pays Basque), 2100 kilomètres pour des amateurs de vélos tout terrain.

Un "truc de fou" !

Ce n'est pas une compétition. C'est plutôt une confrontation avec soi même. Avaler 2100 kilomètres de routes et surtout de chemins (70% environ) le long d'une diagonale entre la commune la plus au nord de la France et Mendionde, un village du Pays Basque à quelques kilomètres d'Hasparren et Bayonne, tout à l'ouest en bas de l'hexagone. Entre ces deux points, le massif central mais aussi quelques redoutables cols Pyrénéens comme le Tourmalet ou l'Aubisque. Mais s'il n'y avait que cela! Les organisateurs ont demandé aux 47 compétiteurs de descendre ce parcours "en autonomie". Autrement dit, chacun des vététistes emportaient sa nourriture, son eau, ses vêtements, tente et sac de couchage! A charge pour les courageux de s’approvisionner dans les villages où ils passaient.

French Divide s'inspire d'une course américaine

Il s'agit de la Great Divide qui relie Banff (Canada) à Antelope Wells (Nouveau Mexique). Une route de 2768 miles (4454 kilomètres!) passant notamment par les Rocheuses. Un road trip de folie! Les organisateurs de la French Divide souhaitent retrouver le même esprit.

Comme les premiers Tours de France

Pour l'un des trois organisateurs, Samuel Becuwe: "On a voulu retrouver l'esprit d'aventure des premiers tours de France". Et l'aventure a été au rendez vous! Sur les 47 cyclistes 19 ont abandonné.

L'un des organisateurs, Samuel Becuwe, surpris par l'engouement suscité par l'épreuve

Tous ne sont pas arrivés encore !

La French Divide est partie le 6 août. Certains compétiteurs ont mis huit jours pour atteindre les Pyrénées Atlantiques. D'autres en ont mis 13. Samedi soir on comptait encore trois cyclises dans le secteur du Tourmalet à une centaine de kilomètres de Mendionde! Clairement une aventure. Chaque vététiste a été obligé de se débrouiller pour réparer en cas de casse.

Berten De Canne l'un des 30 compétiteurs étrangers de la French Divide - Radio France
Berten De Canne l'un des 30 compétiteurs étrangers de la French Divide © Radio France - Jacques Pons

Berten De Canne heureux d'avoir achever la French Divide

Les trois organisateurs, tous trois bénévoles, décideront d'ici deux semaines de reconduire, ou pas, ce parcours l'année prochaine.

Partager sur :