Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Saône: Yves Krattinger souhaite accueillir le final du Tour féminin à la Planche des Belles Filles

La 20e étape du Tour de France a tenu toutes ses promesses ce samedi 19 septembre à la Planche des Belles Filles en Haute-Saône. Si Yves Krattinger, le président du Conseil Départemental, ne croit pas à un retour du Tour sur le site l'an prochain, il espère accueillir au plus vite le Tour féminin.

Yves Krattinger, président du Conseil Départemental de la Haute-Saône.
Yves Krattinger, président du Conseil Départemental de la Haute-Saône. © Radio France - Jean-François Fernandez

La Planche des Belles Filles en Haute-Saône a été ce samedi 19 septembre le théâtre d'une étape contre-la-montre qui restera dans les annales du Tour de France. A la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le jeune Slovène Tadej Pogacar a dépossédé son compatriote Primoz Roglic du maillot jaune pour devenir, à 21 ans, le plus jeune vainqueur de la Grande Boucle depuis 1904. Un coup de théâtre sous les yeux de milliers de spectateurs, malgré le contexte sanitaire actuel.

La petite station de montagne accueillait le Tour pour la cinquième fois en huit ans, et certaines rumeurs font état d'un possible passage à nouveau en 2021, à l'issue d'une étape au départ de Gérardmer dans les Vosges. Mais Yves Krattinger n'y croit pas. Le président du Conseil Départemental de Haute Saône était l'invité de France Bleu Besançon ce lundi matin. 

Primoz Roglic au milieu de la foule dans la montée de la Planche des Belles Filles
Primoz Roglic au milieu de la foule dans la montée de la Planche des Belles Filles © Maxppp - Christophe Petit-Tesson

"Le Tour devait partir de Copenhague, finalement, à cause du coronavirus, il partira de Brest, ça bouscule complètement ce que le directeur de l'épreuve Christian Prudhomme avait imaginé", analyse Yves Krattinger.  "S'il nous le propose,  bien sûr on prendra toujours le Tour de France, mais _s'il ne vient pas, ce n'est pas un drame pour nous_. Le Tour ne passe pas tous les ans au même endroit".

Un final à la Planche des Belles Filles sur un Tour féminin, ça m'emballerait" - Yves Krattinger

Mais le président du Conseil Départemental regarde du côté des dames: "Je sais que ASO (l'organisateur du Tour de France) travaille sur un Tour féminin comme il existait il y a quelques  années. Un final à la Planche des Belles Filles sur un Tour féminin, ça m'emballerait".  Et d'ajouter:  "de toute façon, à chaque fois qu'on nous proposera quelque chose, a priori, on est pour".

Réécoutez l'interview d'Yves Krattinger sur France Bleu Besançon en intégralité:

Yves Krattinger, président du Conseil Départemental de la Haute-Saône

Choix de la station

À venir dansDanssecondess