Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Tour de France 2019 : il n'y aura ni goudron ni béton sur la partie haute de la Planche des Belles Filles

mercredi 29 août 2018 à 19:48 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon et France Bleu

Le président du Conseil Départemental de la Haute-Saône l'affirme, il n'y aura ni bétonnage ni goudronnage de la piste qui mène au point le plus haut de la Planche des Belles Filles. Depuis que France Bleu Besançon a révélé que l'arrivée mystère serait bien à la Planche, la polémique grandissait.

la Planche des Belles Filles
la Planche des Belles Filles © Radio France - Jean-François Fernandez

Planche des Belles Filles, Plancher-les-Mines, France

Yves Krattinger , le président du conseil départemental de la Haute-Saône était en visite ce mercredi 29 août 2018 à la Planche de Belles Filles. Il faisait visiter l'équipement de cette station de moyenne montagne à Ziad Khoury le préfet de Haute-Saône qui depuis son arrivée dans le département n'avait pas encore eu l'occasion de découvrir le site.

Une visite programmée de longue date, mais qui intervient quelques jours seulement après la révélation d'une arrivée d'une étape du Tour de France 2019  à la Planche des Belles Filles.

Visite à la Planche des Belles Filles de Yves Krattinger President du Conseil Départemental de la Haute-Saône (à gauche) et de Ziad Khoury Préfet de Haute-Saône (à droite) - Radio France
Visite à la Planche des Belles Filles de Yves Krattinger President du Conseil Départemental de la Haute-Saône (à gauche) et de Ziad Khoury Préfet de Haute-Saône (à droite) © Radio France - Jean-François Fernandez

Pas de confirmation du passage du Tour en 2019

Yves Krattinger, qui est proche de Christian Purdhomme le directeur du Tour de France, n'affirme ni n'infirme une possible arrivée d'étape l'été prochain à la Planche. Le Président du Conseil Départemental explique que pour les précédents passages du Tour de France en Haute-Saône (en 2012, 2014 et 2017) il n'a jamais su à l'avance que la Grande Boucle passerait dans le département, à chaque fois il affirme avoir eu confirmation le jour de la présentation officiel du parcours du Tour.  

Ni goudron, ni béton

Yves Krattinger stoppe toutes les rumeurs qui circulaient sur la nécessité de bétonner ou goudronner la piste verte de ski qui sera utilisée pour monter au point le plus haut. Selon le tweet de ASO, cette montée est de 24%. D'un coté les cyclistes expliquent qu'avec une telle pente il faudra impérativement goudronner, et de l'autre coté les défenseurs de la nature ne veulent pas de dégradation du site. Yves Krattinger l'affirme, il n'y aura ni béton ni goudron.

"Le Tour cherche des choses qui soient nouvelles, il explore de nouveaux terrains, c'est surtout pas des routes asphaltées" Yves Krattinger, le président du Conseil Départemental de la Haute-Saône.

Yves Krattinger, le président du Conseil Départemental de la Haute-Saône

L'actuelle montée de la Planche des Belles Filles avec la ligne d'arrivée derrière les sapins. - Radio France
L'actuelle montée de la Planche des Belles Filles avec la ligne d'arrivée derrière les sapins. © Radio France - Jean-François Fernandez
Future arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles. Les coureurs vont emprunter le chemin qui serpente, et arriver au point dégagé entre les arbres - Radio France
Future arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles. Les coureurs vont emprunter le chemin qui serpente, et arriver au point dégagé entre les arbres © Radio France - Jean-François Fernandez

Le soulagement pour les défenseurs de la nature

Pascal Blain, le président de France Nature Environnement en Franche-Comté, se dit soulagé. Il rappelle que les premiers aménagements réalisés en 2012 pour le premier passage du Tour ont selon lui mis à mal le site de la Planche des Belles Filles.

Pascal Blain, président de France Nature Nature Environnement

Des chemins, et même des vignes

Yves Krattinger explique que comme le plateau des Glières cette année, le Tour cherche des chemins, et qu'à sa connaissance, soit en 2019 soit en 2020 le Tour devrait passer par des vignes.

Et s'il y a un gros orage?

L'inquiétude c'est qu'en cas de gros orage, comme c'est souvent le cas en montagne, la pluie va ruisseler sur le chemin qui est en tout venant. Si c'est le cas, les cyclistes ne pourront monter. Pas de problème pour Yves Krattinger qui explique que depuis la première arrivée à la Planche de Belles Filles en 2012, le département prévoit des plans B. Le matin même, il y a possibilité de re gravillonner avec un rouleau compresseur, et si la pluie est trop présente il y a toujours la possibilité de faire l'arrivée plus bas, au niveau de l'actuelle ligne d'arrivée.

Planche des Belles Filles, départ des remonte pente derrière le chalet à gauche, et ligne d'arrivée actuelle à droite. - Radio France
Planche des Belles Filles, départ des remonte pente derrière le chalet à gauche, et ligne d'arrivée actuelle à droite. © Radio France - Jean-François Fernandez