Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"J'ai besoin de savoir" : Arthur Vichot se confie sur le mystérieux virus qui l'épuise depuis un an et demi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Double champion de France de cyclisme, Arthur Vichot (B&B Hotels - Vital Concept) est d'ores et déjà forfait pour le Tour de France 2020 décalé en septembre. Depuis 18 mois, le Franc-Comtois souffre d'un mystérieux virus synonyme de longs épisodes de fatigue et se confie à France Bleu.

Arthur Vichot, le cycliste franc-comtois lors du stage d'entraînement en Espagne de son équipe B&B Hotels - Vital Concept en janvier 2020
Arthur Vichot, le cycliste franc-comtois lors du stage d'entraînement en Espagne de son équipe B&B Hotels - Vital Concept en janvier 2020 © Radio France - Jérôme Fouquet

Mais quel virus, quel mystérieux mal continue de ronger Arthur Vichot, le double champion de France de cyclisme 2013 et 2016 ? La dernière saison 2019 du Franc-Comtois dans le peloton mondial avait été déjà très nettement tronquée à cause d'un incompréhensible état de fatigue chronique. Et rebelote, malheureusement... 

Arthur Vichot avait progressivement repris la compétition en février et mars derniers, avant d'abandonner sur le Paris-Nice 2020? juste avant le confinement. Et en ce début juin, son équipe B&B Hotels - Vital Concept annonce qu'il est d'ores-et-déjà forfait pour le Tour de France décalé cette année à la fin de l'été (29 août au 20 septembre).

Malgré la kyrielle d'examens médicaux divers et variés depuis 18 mois, il est toujours impossible de diagnostiquer ce dont souffre Arthur Vichot qui fêtera ses 32 ans en novembre prochain. Plutôt rare dans les médias, il s'est confié à France Bleu Besançon ce jeudi sur ses doutes et ses inquiétudes...

Même passer l'aspirateur ou laver la voiture, c'est impossible pour moi, parfois" - Arthur Vichot

Des poses, des soupirs, souvent, entre certains mots et certaines phrases dans les confidences livrées par Arthur Vichot. Il détaille d'abord concrètement ce que signifie cet "état de fatigue chronique" dans son quotidien de cycliste de haut niveau international pourtant très dur au mal : "Dès que je reprends une activité physique, je me sens fatigué... Par exemple, lundi et mardi, je suis quand même allé faire 5 heures de vélo -mais tranquille parce que je peux pas rouler beaucoup plus vite- et je voulais refaire une bonne sortie mercredi, mais je pouvais pas bouger du canapé de toute la journée : j'étais vraiment un 'cadavre' quoi"

Arthur Vichot : "J'essaye aussi de me battre vis-à-vis de tout le monde pour montrer aussi que je fais pas du cinéma"

"Donc c'est assez perturbant dans le sens où, en fait, _on sait pas quand va arriver le grand coup de bambou_, le grand coup de fatigue : ça va aller pendant deux jours et le troisième, on est vraiment exténué et on peut rien faire... même, à la limite, passer l'aspirateur ou laver la voiture, c'est impossible pour moi ! C'est ça qui est dur aussi : quand on arrive pas à mettre des mots ou des raisons scientifiques sur quelque chose, il y a toujours une part de doutes et des fois, c'est pas simple... j'essaye aussi de me battre vis-à-vis de tout le monde pour montrer aussi que je fais pas du cinéma ou quelque chose comme ça. Mais non, c'est pas du cinéma"...

On devient petit à petit fataliste" - Arthur Vichot

Alors, dans ce flou scientifique, Arthur Vichot avoue également se questionner sur la suite, ou pas, de sa carrière de cycliste professionnel : "C'est quelque chose qui, dans les moments un peu plus difficiles, trotte dans la tête, c'est sûr... On devient petit à petit fataliste, chose que je suis pas trop : je suis toujours allé de l'avant, j'ai toujours trouvé des solutions, je me suis toujours donné des objectifs mais là, force est de constater que, malheureusement, ça avance pas... Et c'est... c'est pas simple... à gérer tout ça, vu que dans mon caractère, je suis pas du genre à me plaindre et à crier sur tous les toits que c'est une période compliquée, que ça va pas très bien et que je suis dans une période difficile de ma carrière".

Arthur Vichot : "Je pense juste à essayer de trouver ce qui va pas... même si c'est un truc grave, mais au moins trouver et mettre des mots sur ce qui m'affecte !"

"Mais, pour le moment, mon seul objectif  : je pense même pas à l'année prochaine ou à la suite de ma carrière, je pense juste à essayer de trouver ce qui va pas... même si c'est un truc grave, mais au moins trouver et mettre des mots sur ce qui m'affecte ! Et après, au moins quand tu sais, tu peux te reconstruire sur des bases solides. Mais j'ai besoin de savoir, oui"...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess