Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Julian Alaphilippe sur le Tour des Flandres : "Envie de me faire plaisir"

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Ce dimanche, le Bourbonnais Julian Alaphilippe devrait disputer sa dernière course de l'année 2020 à l'occasion du Tour des Flandres, qu'il va découvrir pour la première fois.

À 28 ans, Julian Alaphilippe découvrira ce dimanche le Tour des Flandres
À 28 ans, Julian Alaphilippe découvrira ce dimanche le Tour des Flandres © Maxppp - Julien Warnand

Ce sera sans doute sa dernière course de l'année 2020. Julian Alaphilippe participe ce dimanche au Tour des Flandres, la 104e édition de la classique. Si Romain Bardet fera sa dernière course avec la formation AG2R, le Montluçonnais ambitionne le plus haut pour le maillot arc-en-ciel.

France Bleu Pays d'Auvergne : Julian, comment vous sentez-vous à deux jours de ce Tour des Flandres ?

Julian Alaphilippe : C’est ma première participation du coup je ne sais pas vraiment où me situer. Je m’attends à une course difficile, mais c’est aussi pour ça que j’avais envie aussi envie de la découvrir. Je sais qu’il faut être à la fois costaud physiquement et mentalement pour bien figurer. Mais j’ai envie de me faire plaisir.

C’est une course spéciale pour votre équipe (la Deceuninck-Quick Step), vous le sentez ?

Oui, je suis vraiment très motivé. Je suis impatient et je ne pense qu’à ça depuis plusieurs jours. Les reconnaissances se sont bien passées et on sent que le groupe est très uni. On a à cœur de faire une belle course et d’aller chercher le meilleur résultat possible. Je suis très heureux de découvrir le Ronde avec le maillot arc-en-ciel de champion du monde et au sein d’une équipe aussi forte au départ.

Quelles images avez-vous de ce Tour des Flandres ?

Seulement, des images des dernières éditions devant la télévision mais aussi des souvenirs de mes coéquipiers. Je ne suis jamais allé le voir en vrai mais c’est une course que j’ai toujours suivi. Elle m’a toujours donné envie. Et de voir tout ça dimanche, je pense que ça sera spécial de disputer cette course si populaire sans public… mais ça fait partie des conditions en ce moment.  

Comment vous sentez-vous physiquement ?

Je me sens très bien, je suis très relax et je prends cette course comme un défi. J’aurai à cœur de bien faire, comme à chaque fois. Le Tour des Flandres est un monument, et je sais ce que ça représente pour le cyclisme, pour l’équipe et pour moi-même… On sait pourquoi on est ici. On a confiance en nous et on va donner le maximum pour ne pas avoir de regret. Ça c’est le plus important.

Vous ne vous fixez vraiment pas d’objectif ?

Évidemment, j’ai envie que ce maillot de champion du monde soit à l’avant de la course, j’ai l’ambition de bien figurer et de me faire plaisir. Mais ce que je veux surtout c’est que l’équipe l’emporte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess