Cyclisme DOSSIER : Le Tour de France 2018

Le Tour de France ne devrait pas faire étape en Auvergne en 2018

Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 5 septembre 2017 à 19:00

Le peloton au départ du Puy en 2017
Le peloton au départ du Puy en 2017 © Radio France - Tifany Antkowiak

Le parcours du Tour 2018 ne sera annoncé que le 17 octobre prochain mais le parcours commence à être connu petit à petit. Il ne devrait donc pas y avoir d'étape auvergnate, ni même un passage du peloton en Auvergne.

La région a été bien servie cette année avec une arrivée et un départ d'étape au Puy plus une journée de repos. En 2016, c'est le Cantal qui avait accueilli les coureurs avec une arrivée au Lioran et un départ d'Arpajon sur Cère. En revanche, l'Auvergne devrait passer son Tour en 2018.

Pour le moment, la direction du Tour de France n'a dévoilé que les trois premières étapes. Le départ se fera à Noirmoutier avec trois jours en Vendée avant une traversée de la France d'Ouest en Est, de la Bretagne à la Lorraine, en passant par la Picardie. Ensuite les coureurs devraient descendre pour attaquer directement les Alpes et contourner l'Auvergne. Le plus proche pour voir le peloton, ce sera dans le sud du Massif Central avec des étapes à Mende et Millau lors de la transition entre les Alpes et les Pyrénées.

Rendez-vous en 2019

Il n'y aura rien en 2018 mais l'Auvergne devrait être bien servie en 2019. Christian Prudhomme, le patron du Tour, a promis l'année dernière à Brioude une étape dans les trois ans. Il y a également la candidature commune d'Ambert et de Montbrison, avec une arrivée au col du Béal, qui a de bonne chance d'être enfin retenue. Des candidatures anciennes et répétées qui seront récompensées. Il faut savoir être patient pour accueillir le Tour.

D'autres villes auvergnates devraient aussi être candidates. A commencer par Saint-Pourçain sur Sioule, qui postule tous les ans et qui a déjà connu un départ en 2013. Pour la continuité du parcours, au delà de la région, il faut savoir que la ville de Saint-Etienne fait le forcing pour accueillir le Tour mais les stéphanois rêvent surtout d'un grand départ.