Cyclisme

Le vosgien Steve Chainel veut bien terminer la saison de cyclo-cross aux Mondiaux

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine samedi 30 janvier 2016 à 17:41

Steve Chainel (à droite) et F.Mourey ont participé aux Mondiaux 2012 en Belgique
Steve Chainel (à droite) et F.Mourey ont participé aux Mondiaux 2012 en Belgique © Maxppp - Maxppp

Le cycliste vosgien Steve Chainel sera au départ ce dimanche des championnats du monde de cyclo-cross à Zolder en Belgique. Epilogue d'une saison pendant laquelle le lorrain a monté sa propre équipe.

La saison 2015/2016 qui s'achève sera forcément spéciale dans l'esprit du vosgien Steve Chainel. Le coureur de cyclo-cross de 32 ans participe ce dimanche aux championnats du monde de Zolder en Belgique. Le cycliste de Saint-Etienne-lès-Remiremont aura tout vécu, ou presque : du bon et du moins bon sportivement, mais surtout la création de sa propre équipe de cross.

Bilan sportif mitigé

Steve Chainel a quitté le peloton professionnel l'an passé après une mauvaise expérience chez Cofidis. Il a décidé de renouer avec ses premières amours : le cyclo-cross. A la clé, une 12e place aux championnats d'Europe, mais depuis le début du mois de janvier, Chainel n'y arrive plus. Il a terminé 18e des championnats de France et a abandonné en Coupe du monde avant de faire une 36e place. Des résultats en dessous de ses attentes qui l'obligent à revoir ses plans pour les Mondiaux :

Mon gros problème est surtout un problème psychologique. J'ai énormément de mal à supporter, peut-être, la pression. Je me mets des objectifs peut-être un peu trop élevés [...] Donc oui, je n'ai rien à perdre, c'est dans cette optique-là que je vais aux championnats du monde [...] Le mot d'ordre, c'est plaisir ! "

Chainel veut donc reprendre plaisir sur le vélo, lui qui est déçu par ses performances, alors qu'il estime être en bonne forme. 

Une saison-charnière

Pour ces Mondiaux, le coureur vosgien a pu se préparer au calme avec ses coéquipiers en bleu. Ce qui est presque une première cette saison. Car Steve Chainel a monté avec sa femme, Lucie Chainel, une équipe totalement dédiée au cyclo-cross, Cross Team by G4. Une structure qui a vocation à redynamiser cette pratique en France mais qui lui a pris beaucoup de temps et d'énergie :

Vous vous occupez de la réservation de l'hôtel, où c'est qu'on va manger, où c'est qu'on va parquer les vélos. Ce sont des choses qui nous occupent le plus clair de notre temps alors que là, depuis lundi, le plus clair de mon temps, c'est jouer aux cartes avec les jeunes, discuter avec Francis (Mourey) mon collègue de chambre, et me mettre les jambes au chaud."

Mais cette aventure lui plaît et il en tire un bilan plutôt positif :

Notre projet tient la route. Maintenant, le nerf de la guerre, c'est l'argent [...] L'année prochaine, j'espère trouver le double, le triple, pourquoi pas dix fois plus ? Pour pouvoir continuer à monter, attirer tous les passionnés de cyclo-cross français qui ont envie de faire du haut-niveau, les aider à être performants et à aller chercher un titre de champion du monde."

L'ambition pour l'équipe, c'est de pouvoir aligner six coureurs la saison prochaine au lieu de trois et de devenir professionnel en 2018, c'est-à-dire avec un staff et des coureurs rémunérés.