Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme
Dossier : Les boucles de la Mayenne 2019

Les Boucles de la Mayenne : "un très beau banc d'essai pour une génération de jeunes coureurs" estime Daniel Mangeas

-
Par , France Bleu Mayenne

À quelques heures du départ des Boucles de la Mayenne (du 6 au 9 juin), Daniel Mangeas, le speaker de la course et ancien historique du Tour de France nous livre ses impressions sur cet événement à l'ampleur grandissante.

Daniel Mangeas (illustration)
Daniel Mangeas (illustration) © Maxppp - Eddy Lemaistre

Département Mayenne, France

- Il y a cette année encore, un très beau plateau sur les Boucles de la Mayenne. On peut juste regretter l'absence du double vainqueur Mathieu Van Der Poel ? 

Il n'est pas là c'est vrai, la formule dit souvent que les absents ont tort, mais j'ai regardé la liste des engagés et il y a du beau monde pour aller chercher la victoire. Mathieu Van der Poel est le meilleur cyclo-crossman du monde mais il y en a d'autres aussi sur la ligne de départ cette année. Après sa saison sur route, Mathieu s'est orienté vers la coupe du monde de VTT donc il lui était difficile d'être présent sur les Boucles. 

- Cela veut-il dire que Les Boucles de la Mayenne sont aujourd'hui un réel tremplin vers les sphères les plus hautes du cyclisme ? 

Oui la course a pris de la dimension c'est indéniable. C'est un pendant indispensable, à cette période de l'année, parce que vous avez les grimpeurs qui vont s'affronter sur les routes du Dauphiné alors que sur les Boucles de la Mayenne il y a les puncheurs et les sprinteurs qui ont leur carte à jouer. C'est en même temps un très beau banc d'essai pour une belle génération de jeunes coureurs qui peut "faire ses dents et ses armes" sur l'épreuve. 

- En terme de visibilité nationale, Les Boucles sont diffusées en direct sur la chaîne L'Équipe. 

Disons que l’événement a pris une notoriété indéniable, il a pris une dimension sportive, et la course possède une belle notoriété dans le cœur du public parce que les audiences pour le vélo, avec le Giro très récemment sont bonnes. Par conséquent, pour des coureurs en devenir, les Boucles sont un vrai miroir grossissant. 

- Avez-vous un favori ? Un pronostic ? 

Il y a une équipe Groupama-FDJ qui me paraît bien avec Steve Morabito. Il est arrivé 4e et 6e sur les routes du Tour de Suisse. Il y a une belle équipe Cofidis également avec un Julien Simon très motivé car il n'est jamais très loin de la victoire depuis le début de sa saison. Attention tout de même, il y a aura de très bons régionaux. AG2R La Mondiale aussi. Marc Sarreau pour la Groupama-FDJ aura un rôle intéressant à jouer, sans exclure une équipe comme Arkéa-Samsic avec Romain Hardy. 

Daniel Mangeas, vous rempiler cette année à l'animation de cette course (avec Loïc Drouard ancien responsable des programmes de France Bleu Mayenne). Comment vous préparez-vous ? 

Hormis les courses ASO que j'ai arrêtées il y a quatre ans, j'ai le plaisir de faire toutes les courses en France donc à partir de là je suis l'évolution de l'ensemble des coureurs. J'ai travaillé beaucoup sur les équipes étrangères dont certaines viennent pour l'une des premières fois en France donc cela va être un moment de curiosité intéressant. J'ai préparé mes fiches et j'ai passé du temps sur internet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu