Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les coureurs de Creuse Oxygène se remettent en selle après deux mois d'arrêt

-
Par , France Bleu Creuse

Après quatre mois séparés les uns des autres, dont deux à rester confinés, les coureurs de Creuse Oxygène se retrouvent pour un stage de reprise à Guéret cette semaine. Dans le viseur : retrouver les automatismes et préparer les compétitions qui vont arriver très vite dans cette saison raccourcie.

Les coureurs de Creuse Oxygène se retrouvent toute la semaine pour un stage à Guéret.
Les coureurs de Creuse Oxygène se retrouvent toute la semaine pour un stage à Guéret. © Radio France - Bastien Munch

Ils attendaient ce moment depuis longtemps, les coureurs du club Creuse Oxygène se retrouvent en ce moment pour un stage à Guéret, le premier depuis la fin du confinement. Leur saison a été stoppée net à la mi-mars, elle va reprendre le 9 août avec les premières compétitions nationales. Mais même s'ils ne pouvaient pas rouler ensemble pendant le confinement, tous les coureurs du club en ont profité pour s'adonner au vélo d'intérieur et travailler de nouvelles compétences.

On ressort du confinement avec une vraie fraîcheur mentale

"On ne pouvait pas s'arrêter complètement", explique Francis Menut, le manager de l'équipe Creuse Oxygène. "Il fallait continuer le gainage, le renforcement musculaire. On est plutôt satisfaits, aucun n'a vraiment pris du retard." En revanche, certains automatismes se sont un peu mis en veilleuse, comme l'explique Maxime Lauret, coureur du club. "J'ai l'impression qu'avec mon vélo d'intérieur, j'ai perdu certains repères d'équilibre. Quand je suis remonté sur le vélo, j'arrivais moins à maîtriser tous mes freinages et mes accélérations."

Mais pour le reste, Maxime Lauret retient beaucoup de positif de ce confinement, notamment pour le mental. "On en ressort avec une vraie fraîcheur mentale", développe-t-il. "Habituellement, à cette période de l'année, on est un peu essorés par le début de saison. Là, comme on a eu très peu de compétitions, on a envie d'y retourner."

Un an de plus pour se préparer aux JO

Ces compétitions, elles vont d'ailleurs arriver très vite. Dès le début du mois d'août pour la coupe de France, à laquelle participe la coureure Lilou Fabrègue. "Ça va être très spécial parce que d'habitude, on a des courses de préparation. Là on ne va rien avoir, on va arriver à cette compétition à blanc alors qu'on doit tout donner pour des courses comme ça. Il va falloir être prête", affirme la jeune fille.

Les Jeux olympiques de Tokyo, eux, sont carrément reportés à l'année prochaine. Chez Creuse Oxygène, le coureur belge Jens Schuermans avait de très grandes chances d'y participer. Les épreuves de qualification sont gelées mais il a beaucoup d'avance sur le deuxième. "Cela reste toujours l'un des objectifs principaux", explique Francis Menut. "On a un an de plus, ce qui veut dire que Jens va pouvoir acquérir plus d'expérience. On va revenir encore plus forts." Jens Schuermans est de toute façon blessé depuis quelques semaines, il a été opéré du genou et est arrêté pour trois semaines.

Après les compétitions nationales en août, l'équipe Creuse Oxygène vise également les coupes du monde, qui devraient se tenir au mois d'octobre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess