Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Les coureurs du Paris-Nice ont traversé la Côte-d'Or ce mardi!

mardi 7 mars 2017 à 18:50 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Comme un avant-goût de Tour de France. Avant la très attendue arrivée d'étape à Nuits-Saint-Georges le 7 juillet prochain. C'est la 75e édition de Paris-Nice et ses plus de 200 coureurs qui ont traversé la Bourgogne d'Ouest en Est ce mardi entre Chablis et Chalon-sur-Saône.

Les coureurs du Paris-Nice au pied de la Tour de l'Orle d'Or remontent la rue du Pont Joly à Semur-en-Auxois ce mardi 7 mars 2017
Les coureurs du Paris-Nice au pied de la Tour de l'Orle d'Or remontent la rue du Pont Joly à Semur-en-Auxois ce mardi 7 mars 2017 © Radio France - Thomas Nougaillon

21140 Semur-en-Auxois, France

C'est Sam Bennett qui s'est adjugé la 3e étape, le coureur Irlandais de Bora-Hansgrohe s'est imposé au sprint à Chalon-sur-Saône devant deux autres concurrents. Le Français Arnaud Démarre de la FDJ, lui, est toujours en jaune à l'issue de cette étape longue de 190 km. Une étape durant laquelle le peloton a sillonné les routes de Côte-d'Or sur près de 90 km entre Epoisses et Nolay.

En plus des coureurs le public a vu passer les voitures des diverses équipes  - Radio France
En plus des coureurs le public a vu passer les voitures des diverses équipes © Radio France - Thomas Nougaillon

Mais au delà de l'aspect sportif, pour notre département, ce 75e Paris-Nice s'est aussi et avant tout un avant-goût du prochain Tour de France. Puisque, cet été, le 7 juillet très exactement, les coureurs auront droit à une arrivée à Nuits-Saint-Georges. Mais au fait quel est l'engouement autour du peloton? Qu'est-ce que cela représente pour les communes traversées par les coureurs? Est-ce un événement? Pour le savoir nous nous sommes rendus à Semur-en-Auxois. Où les coureurs sont passés au pied des remparts et notamment au pied de la tour de l'Orle d'Or, dans la partie historique de la ville, une zone pavée. Ils ont ensuite emprunté la rue de Paris, la rue du pont Joly, la rue Voltaire et la rue de la Liberté avant de tourner au niveau de la gendarmerie pour quitter la petite Cité Médiévale de 4.000 habitants. Pour Catherine Sadon, la maire de la commune, la réponse est plutôt oui.

"Le vélo, et le cyclisme ont une résonance très particulière à Semur qui a déjà vu le Tour de France, les championnats de France, il y a chez nous beaucoup d'amateurs, il y a une association "la pédale semuroise" qui est quasiment centenaire, le vélo occupe donc une très très grande place"

Catherine Sadon, maire de Semur-en-Auxois sur le parcours du Paris-Nice - Radio France
Catherine Sadon, maire de Semur-en-Auxois sur le parcours du Paris-Nice © Radio France - Thomas Nougaillon

Catherine Sadon

Mais parmi les spectateurs tout le monde n'était pas aussi enthousiaste à l'image d'Yves, un habitant de Semur.

"Cela ne me fait plus rêver comme avant peut-être parce que je suis vieux maintenant, c'est plus la même époque, on se demande comment ils marchent les gars, s'il y a des produits, des moteurs électriques!"

Nelly Grossetête directrice de l'école privée Saint-Jo de Semur-en-Auxois et ses 115 gamins! - Radio France
Nelly Grossetête directrice de l'école privée Saint-Jo de Semur-en-Auxois et ses 115 gamins! © Radio France - Thomas Nougaillon

Nelly Grossetête, directrice de l'école Saint-Joseph de Semur-en-Auxois elle est plus enjouée à l'idée de voir passer le peloton du Paris-Nice. En compagnie de ses collègues enseignantes elle a emmené 115 enfants sur le bord de la route!

"On les a un peu sollicités mais il n'y a que les volontaires qui sont venus! Je disais à mes collègues, peut-être que les enfants ne se souviendront de rien à l'école mais qu'il se rappelleront avoir vu une course de vélo, c'est un moment important de leurs vies aussi!"

Les coureurs sont passés en quelques secondes à peine devant les yeux des spectateurs massés dans la rue du Pont Joly de Semur-en-Auxois - Radio France
Les coureurs sont passés en quelques secondes à peine devant les yeux des spectateurs massés dans la rue du Pont Joly de Semur-en-Auxois © Radio France - Thomas Nougaillon

Au final les cyclistes auront traversé Semur en à peine dix minutes. Ce mercredi, les coureurs du Paris-Nice, reprennent la route pour la 4e étape. Un contre la montre de 14 km 500 entre Beaujeu et Mont-Brouilly dans le Beaujolais. Partie de Bois d'Arcy dans les Yvelines le 5 mars dernier la course s’achèvera le dimanche 12 mars avec une boucle autour de Nice. Au total, les coureurs auront parcourus 1229 km 500 grâce à ce premier grand rendez-vous cycliste de la saison. L'an dernier c'est le Britannique Geraint Thomas qui avait remporté Paris-Nice.

Reportage à Semur-en-Auxois