Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Loire-Atlantique : un contre-la-montre de cyclisme exténuant

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Ce jeudi entre Clisson et la Haye-Fouassière, la centaine de coureurs et coureuses du contre-la-montre ont dû surmonter les quelque 40 degrés pendant 47 kilomètres pour les hommes et 27 kilomètres pour les femmes. Certains ont eu beaucoup de mal à se remettre de leurs efforts.

Il faisait très chaud pendant le contre la montre du championnat de France de cyclisme.
Il faisait très chaud pendant le contre la montre du championnat de France de cyclisme. © Radio France - Dylan Jaffrelot

La Haye-Fouassière, France

Ce jeudi le contre-la-montre du championnat de France de cyclisme a été très éprouvant pour la centaine de participants. Entre Clisson et la Haye-Fouassière, ils ont dû surmonter les 47 kilomètres pour les hommes et les 27 kilomètres pour les femmes, sous une quarantaine de degrés. Plusieurs d'entre eux ont eu beaucoup de mal à récupérer de leurs efforts. À cause de la chaleur certains ont même vomi, ont eu des étourdissements, des insolations, et deux coureuses ont abandonné après avoir fait des malaises.

Un climat difficile à apprivoiser 

Les équipes ont fait leur maximum pour préparer leurs cyclistes à cette chaleur. La veille, les dirigeants de certaines équipes ont mis des ventilateurs dans les chambres de leurs coureurs pour qu'ils passent une bonne nuit et leur ont fait boire beaucoup d'eau dès le réveil. Pendant l'échauffement des cyclistes, les entraîneurs d'équipes ont mis des glaçons dans les collants, des éponges glacées dans la nuque, mais au bout de quelques minutes l'effet rafraîchissant ne faisait déjà plus effet.

"Après 10 minutes les glaçons on les a oublié [...] on peut mettre les jambes dans un bac glacé mais une fois que c'est parti, c'est parti tout le monde souffre [...]" - Stéphane Delcourt, Manager FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope

Fait assez rare, des ravitaillements ont eu lieu pendant le contre la montre. "C'est la première fois de ma vie que je prends un bidon pendant un chrono[...], explique à bout de souffle Charlotte Bravard, 7e du contre-la-montre, [...] donc, ouais c'était vraiment des conditions très spéciales"

Finalement les plus tranquilles c'étaient les spectateurs, assis à l'ombre avec de l'eau ou avec une bière ! 

Choix de la station

France Bleu