Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Maillot jaune pendant 14 jours, chouchou du public : le Tour de France incroyable de Julian Alaphilippe

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Julian Alaphilippe n'a pas remporté le Tour de France 2019. Mais le cycliste berrichon a réalisé une Grande Boucle exceptionnelle : porteur du maillot jaune pendant 14 jours, cinquième du classement général, vainqueur de deux étapes et chouchou du public.

Julian Alaphilippe en jaune à Épernay
Julian Alaphilippe en jaune à Épernay © Radio France - YOAN VALAT

Saint-Amand-Montrond, France

Forcément, il y a un peu de déception ce dimanche. Julian Alaphilippe est passé tout près d'un immense exploit : devenir le premier Français depuis Bernard Hinault en 1985 à remporter le Tour de France. Il ne lui a pas manqué grand-chose. Le cycliste berrichon finit cinquième du classement général. Il a craqué lors des deux dernières étapes dans les Alpes, après avoir fait tant d'efforts.

Mais la fierté est immense de l'avoir vu évoluer à ce niveau.

Avant même le départ du Tour de France, Julian Alaphilippe avait affiché ses ambitions : remporter au moins une étape et parvenir à porter le maillot jaune. Le cycliste berrichon a surpassé ses propres attentes et celles du public. Le natif de Saint-Amand-Montrond n'a pas remporté l'édition 2019 du Tour. Mais il a réalisé un parcours exceptionnel. Vendredi 26 juillet, à seulement 48 heures de l'arrivée sur les Champs-Élysées, le maillot jaune était encore sur les épaules de Julian Alaphilippe. Et puis la deuxième étape dans les Alpes, entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes, lui a été fatale. Egan Bernal a pris la main sur le maillot jaune, pour ne plus jamais le lâcher.

Troisième étape du Tour et déjà une victoire

Ce maillot jaune, Alaphilippe en rêvait. Il arrive en force sur le Tour de France : vainqueur de dix courses et notamment de la Flèche Wallonne, numéro 1 mondial... Il avait déjà coché la troisième étape de ce Tour de France, entre Binche et Épernay. Une étape de 215 kilomètres. Avec à 16 kilomètres de l'arrivée une côte. Tout le monde attendait qu'il passe à l'attaque à ce moment, c'est ce qu'il a fait. En solitaire, il est allé s'imposer dans les rues d'Épernay, dans la Marne. Victoire d'étape et maillot jaune, champagne !

Julian Alaphilippe en jaune à Épernay - Radio France
Julian Alaphilippe en jaune à Épernay © Radio France - YOAN VALAT

Cette tunique jaune dont tout coureur cycliste rêve, Julian Alaphilippe la conserve jusqu'au soir de la sixième étape. La Planche des Belles Filles, et son final à plus de 20%, lui fait perdre son maillot jaune pour six petites secondes. Une frustration mais Alaphilippe n'a alors pas dit son dernier mot. Il rebondit dès le surlendemain, dans l'étape entre Mâcon et Saint-Étienne. Il trouve un allié de circonstance : Thibaut Pinot qui vise lui aussi le classement général. Le duo français finit deuxième et troisième de l'étape. Alaphilippe récupère le maillot jaune. Il ne le quittera plus pendant un bon moment.

Mieux, il conforte petit à petit son avance sur ses principaux concurrents. On le donne perdant sur le contre-la-montre individuel à Pau : il remporte la course et grignote quelques secondes sur Geraint Thomas, pourtant spécialiste dans l'exercice. On ne lui donne aucune chance de conserver son maillot jaune dans les Pyrénées : il réalise un fantastique numéro et finit deuxième au sommet du Tourmalet, derrière Thibaut Pinot.

C'est finalement dans les Alpes que Julian Alaphilippe doit céder, trop fatigué par deux semaines d'efforts intenses. 

Julian Alaphilippe dans la montée finale vers le Tourmalet - Maxppp
Julian Alaphilippe dans la montée finale vers le Tourmalet © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/Newscom

Une personnalité attachante

Julian Alaphilippe aura marqué le Tour de son empreinte. Par ses performances sportives évidemment. Mais aussi grâce à sa personnalité attachante. Dernier exemple en date : à l'arrivée de la 18e étape à Valloires, sous des trombes d'eau, il donne son maillot jaune à un enfant qui tremble de froid. La scène fait le tour des réseaux sociaux.

À Saint-Amand-Montrond, sa ville natale, les habitants vibrent au rythme des exploits de Julian Alaphilippe. Il est décrit comme un "garçon attachant" qui n'oublie pas d'où il vient. En novembre 2018, il avait été fait citoyen d'honneur de la ville de Saint-Amand. 

Sur les réseaux sociaux de France Bleu Berry, les réactions ont été unanimes pendant ce Tour de France. Alaphilippe force le respect. 

Choix de la station

France Bleu