Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris-Roubaix : pourquoi la course pourrait se débrider plus rapidement cette année

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Les organisateurs de la "Reine des Classiques" ont prévu de resserrer les premiers secteurs pavés, dans le Cambrésis. De quoi lancer un peu plus tôt les hostilités.

Bernhard Eiseil (Sky) et Johan Le Bon (FDJ) dans le secteur pavé de Saint-Python, sur le Paris-Roubaix 2014
Bernhard Eiseil (Sky) et Johan Le Bon (FDJ) dans le secteur pavé de Saint-Python, sur le Paris-Roubaix 2014 © Maxppp - Nicolas Gotz

Les coureurs auront droit à quelques changements pour ce 117ème Paris-Roubaix. Si le premier secteur pavé, à Troisvilles, est réduit de moitié par rapport à l'an passé, les trois secteurs suivants vont se succéder très rapidement explique Thierry Gouvenou, chargé du tracé de l'épreuve

On aura très vite un enchaînement de 10 kms de pavés sur 13 kms de course.

Ce qui va changer sur ce Paris-Roubaix 2019

"Cela devrait avoir une grosse influence sur le déroulement de l'épreuve, l'entame pourrait être difficile pour un bon nombre de coureurs", précise Thierry Gouvenou. Le premier écrémage de la course se produit souvent dans le secteur d'Arenberg, à environ 90 kilomètres de l'arrivée. Avec ce tracé, la course pourrait prendre une toute autre allure à 150 kilomètres du vélodrome roubaisien en empruntant successivement les secteurs de Briastre (3 kms), Viesly (1,8 km) et Saint Python (3,7 kms).

Petit changement dès les premiers secteurs pavés de ce Paris-Roubaix 2019
Petit changement dès les premiers secteurs pavés de ce Paris-Roubaix 2019 - ASO

Ce mardi, jour de reconnaissance par les organisateurs, il pleut sur les pavés, les secteurs sont donc très humides, boueux. Pas de quoi inquiéter "Monsieur tracé" chez ASO :  

Ce sera jamais tapis rouge sur toute la course ! 

Arenberg, du vert à l'ocre

Autre nouveauté, la légendaire trouée d'Arenberg a été rénové sur ses 500 premiers mètres. Soit la partie que redoute le plus les organisateurs parce qu'elle s'était recouverte d'herbe ces dernières années, la rendant encore plus glissante pour un peloton lancé à 60 km/h en descente. L'herbe a été enlevée, les joints refaits à la chaux, d'où une couleur ocre étonnante. Cela ne déconcerte pas Christian Prudhomme, le patron de l'épreuve

Elle est belle la trouée, on la voit presque mieux.

Il est vrai que les couleurs de pavés sont très variées sur Paris-Roubaix : gris, beige, blancs et maintenant ocres.

Les premiers coureurs professionnels à tester ces "nouveaux pavés" arriveront jeudi et vendredi pour les reconnaissances.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess