Cyclisme

Pas de Tour de France à Verdun : "Si les gens sont froissés, j'en suis désolé"

Par Cédric Lieto, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine mardi 20 octobre 2015 à 11:23

Christian Prudhomme, le directeur du Tour, lors de la présentation de l'édition
Christian Prudhomme, le directeur du Tour, lors de la présentation de l'édition © Maxppp - Maxppp

Le Tour de France 2016 ne passera pas par Verdun, ce qui a provoqué la colère des élus meusiens alors que l'on célébrera le centenaire de la bataille de Verdun. Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, leur répond.

La direction du Tour de France répond aux élus meusiens, en colère après avoir appris que la Grande Boucle ne passerai pas dans la Meuse en 2016. Malgré le centenaire de la bataille de Verdun, la ville n'a pas été retenue par ASO (Amaury Sport Organisation). Avant l'annonce officielle du parcours du Tour 2016, Christian Prudhomme, directeur du Tour, a tenu à répondre.

Pour Prudhomme, l'histoire de France et le Tour sont liés, mais le directeur de l'organisation pose cette question :

Est-ce que le Tour de France doit systématiquement passer là où il y a la célébration d'un événement d'importance ? Je ne le sais pas."

En longeant la ligne de front lors du Tour 2014 avec notamment l'ossuaire de Douaumont, "c'est peut-être nous mêmes qui nous sommes mis en difficulté", poursuit Christian Prudhomme. Il explique également qu'ASO ne pouvait pas répéter cette mise en valeur en 2015, 2016, 2017 et 2018.

Impératifs sportifs

Le directeur du Tour de France veut recentrer le débat, c'est d'abord un événement sportif :

Il y a des contraintes sportives bien évidentes sur le Tour de France donc si les gens sont froissés, j'en suis vraiment désolé. S'ils souhaitent qu'on vienne une autre fois, on viendra. S'ils ne le souhaitent pas, on ne viendra pas [...] Ca n'est en aucune manière un manque de respect".

"L'histoire de France est très importante", explique Christian Prudhomme