Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme
Dossier : Tour de France 2020

Perspectives 2020 : et si le Tour de France se jouait dans la Planche des Belles Filles ?

Temps fort de l'actualité sportive en 2020, l'avant dernière étape du Tour de France proposera un exceptionnel contre-la-montre individuel entre Lure et la Planche des Belles Filles le 18 juillet. Pour Christian Prudhomme le patron du Tour, cette étape pourrait bien désigner le vainqueur final.

Pour Christian Prudhomme, la victoire finale pourrait bien se jouer le 18 juillet dans les lacets de la Planche des Belles Filles
Pour Christian Prudhomme, la victoire finale pourrait bien se jouer le 18 juillet dans les lacets de la Planche des Belles Filles © Maxppp - Franck Dubray

Plancher-les-Mines, France

En nord Franche-Comté et même au delà, tous les amoureux de cyclisme ont coché et réservé la date du 18 juillet 2020. Ce jour là, le peloton du Tour de France va escalader les pentes raides de la Planche des Belles Filles pour la cinquième fois en huit ans.

Un chrono dans la Planche ? On avait cette envie depuis plusieurs années - Christian Prudhomme, patron du Tour

Pour la première fois, c'est un contre-la-montre individuel qui sera proposé aux coureurs dans les lacets de l'unique station de ski de Haute Saône. " La Planche des Belles Filles nous a plu dés le départ. Elle a la force d'avoir un décor formidable et des pentes raides. L'intérêt des organisateurs du Tour de France, c'est d'aller chercher des terrains sélectifs  en dehors des lieux indispensables, incontournables mais convenus que sont les Alpes et les Pyrénées. On a toujours souhaité continuer à progresser, à surprendre les gens. La Planche la première fois puis la Super Planche et maintenant un contre-la-montre. Cela fait plusieurs années déjà qu'on avait cette envie là", avoue Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France.

A LIRE AUSSI - Tour de France 2020 : comment La Planche des Belles Filles est devenue incontournable

Une contre la montre en trois parties

Les organisateurs avaient l'ambition de proposer une étape 100% haut-saônoise. Avec un départ inédit de Lure et un passage au compte goutte des champions devant un public déchaîné sur les 36 kilomètres, la mission est déjà remplie. Le patron du Tour en est convaincu : la montée finale sera le théâtre de l'ultime bataille pour la victoire finale.

" Ce sera un chrono en trois parties : une première partie plate pour les rouleurs types, une autre beaucoup plus sélective par le col de la Chevestraye et le final que l'on connaît. Jusqu'à maintenant en quatre arrivées, le maillot jaune a toujours changé sur les pentes de la Planche des Belles Filles. J'en rêve !", indique Christian Prudhomme.

 Christian Prudhomme salué par Yves Krattinger, président du Conseil Départemental de Haute Saône, lors de la présentation du Tour 2020 au Palais des Congrès en octobre dernier.        - Maxppp
Christian Prudhomme salué par Yves Krattinger, président du Conseil Départemental de Haute Saône, lors de la présentation du Tour 2020 au Palais des Congrès en octobre dernier. © Maxppp - Alexandre Marchi

Tout est fait pour une super finale - Christian Prudhomme

Un contre-la-montre placé en fin de Tour de France s'adresse toujours aux hommes forts de l'édition en cours, plus qu'aux purs spécialistes. Cela devrait encore se vérifier dans l'ascension finale avec des pentes de 13 % à 20%. " Avec l'arrivée au sommet de la Planche, cela va donner une autre force soit pour un coureur catalogué grimpeur qui aura plus de chance de conserver l'avance qu'il a, soit pour un rouleur qui tentera de revenir. Tout est fait pour qu'il y ait une super finale sur les pentes de la Planche des Belles Filles. Ce que j'espère, c'est qu'il y ait au matin de ce contre-la-montre au départ de Lure deux ou et pourquoi pas trois coureurs qui puissent encore être en mesure de gagner avec un écart de moins de deux minutes. Ce serait formidable. Oui, ça peut se jouer là", pronostique Christian Prudhomme.

Pinot traversera Mélisey

Le 18 juillet, les coureurs passeront par Mélisey, le village de Thibaut Pinot, héros malheureux du Tour 2019. " Il l'a dit après la présentation du Tour en octobre, c'est la cerise sur le gâteau. Je suis souvent accusé à l'étranger de faire des Tours pour les français. Mais si un français demain gagne le Tour, c'est qu'il le mérite. On ne va pas faire exprès de ne pas passer à la Planche parce qu'il y a Thibaut Pinot. C'est d'abord la Planche des Belles Filles qu'on a choisi sur des critères sportifs et esthétiques. Là, tout est réuni pour un final formidable", indique le patron de la Grande Boucle.

La dimension "dramatique" du contre la montre placé en fin de Tour

L'épreuve du contre-la-montre individuel placé en fin de parcours a toujours donné lieu à de formidables passes d'armes. En 2017 à Marseille, Romain Bardet sauve sa place sur le podium pour une petite seconde la veille de l'arrivée. En 1989 sur les Champs Elysées, Laurent Fignon perd le Tour pour huit maudites secondes au profit de l'américain Greg Lemond. Une dimension dramatique s'installe plus on approche de Paris. " Le contre-la-montre final, c'est réellement encore aujourd'hui en 2020 l'épreuve de vérité et plus encore en bosse avec des pentes très sévères. Donc, on va vraiment savoir au dernier moment, au bout des trois semaines s'il y a effectivement une dramaturgie phénoménale avec l'aspect esthétique : le décor. On dit souvent que le meilleur moment, c'est quand on est dans l'escalier. Là, ça va être ça. Les gens vont attendre l'exploit, qui va l'emporter, quel est le suspense. J'espère vraiment que les conditions à Lure le 18 juillet au matin seront réunies pour qu'on puisse tous ensemble en rêver", explique Christian Prudhomme.

Quand la caravane du Tour s'empare de la Planche des Belles Filles      - Radio France
Quand la caravane du Tour s'empare de la Planche des Belles Filles © Radio France - Nicolas Wilhelm

Rendez-vous le samedi 18 juillet entre Lure et la Planche des Belles Filles pour un contre-la-montre certainement décisif. Le grand départ du Tour 2020 sera donné à Nice le 27 juin.

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme au micro France Bleu de Nicolas Wilhelm

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu