Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme
Dossier : Les boucles de la Mayenne 2019

Pierrick Guesné, le président des Boucles de la Mayenne : "je regrette que Van der Poel ne soit pas présent cette année"

-
Par , France Bleu Mayenne

La 45e édition des Boucles de la Mayenne se déroule cette semaine du 6 au 9 juin. Un prologue et trois étapes à travers les routes du département. A trois jours du départ, le président de l'organisation, Pierrick Guesné, nous livre ses impressions.

Pierrick Guesné, le président des Boucles de la Mayenne.
Pierrick Guesné, le président des Boucles de la Mayenne. - Conseil départemental

Laval, France

A trois jours du départ des Boucles 2019, tout est prêt ?

Tout est prêt, nous sommes dans la dernière ligne droite. Les bénévoles sont dans les starting-block pour prendre possession de la salle polyvalente et de la place de Hercé à Laval dès jeudi matin. Mais aujourd'hui oui, tout est prêt.

Le tracé est-il déjà fléché ?

Oui, le fléchage des étapes a été fait la semaine passée. C'est une équipe avec deux voitures. On flèche une étape par jour donc cela a été lundi, mardi et mercredi de la semaine passée.

Comment s'annonce cette édition des Boucles de la Mayenne ?

Une belle édition pour deux raisons. Il y a un plateau jamais vu sur les Boucles selon Guy Leriget, notre responsable sportif. Et puis moi, je suis impatient de voir cette édition avec une nouvelle arrivée à Laval, rive droite. C'est une belle nouveauté. Arriver porte-Beucheresse en haut de la rue des Déportés et pas loin du Châteauneuf, pour moi c'est vraiment génial. J'espère que les gens joueront le jeu, j'attends vraiment beaucoup de spectateurs le dimanche à Laval.

Autre changement, l'étape "reine" se dispute le vendredi et non le samedi.

Oui, c'est pas forcément une volonté de notre part, au début, que de mettre cette journée difficile le vendredi. Ce sont les villes étapes qui décident parfois du circuit. Et avec l'arrivée à Changé le vendredi, on s'est dit qu'on allait mettre les monts ce jour là. Ce sera assez difficile avec le retour du Mont du Feu. Il y aura la Côte des Sources entre Voutré et Saint-Georges sur Erve qui peut faire mal aux coureurs. On va voir si débride la course ou au contraire si cela cadenasse la course. Et on verra sir les sprinteurs présents pourront tirer leur épingle du jeu malgré cela. Les difficultés seront loin de l'arrivée à Changé et loin de l'arrivée finale à Laval donc oui, ça peut être une étape pour les sprinteurs, comme celle du samedi et celle du dimanche.

Le double vainqueur sortant, Mathieu Van der Poel, n'est pas au départ. C'est un regret ?

Oui c'est un gros regret. Mais on savait que le clap de fin allait venir. Si Mathieu Van der Poel n'était pas connu il y a 4-5 ans lors de sa première venue sur Les Boucles, l'année dernière, il s'était déjà fait un nom. Aujourd'hui, pour le grand public, le Néerlandais s'est fait un grand grand grand nom. Je suis fier, très fier d'avoir eu ce gars là sur les Boucles de la Mayenne. Les gens s'en rendront compte. Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir citer les Boucles puisque Van der Poel a brillé ces années passées sur l'épreuve mayennaise. Alors oui, c'est un gros regret de ne pas avoir ce coureur au départ cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu