Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme
Dossier : Mort de Raymond Poulidor

Raymond Poulidor et les Pyrénées, une histoire forte

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu, France Bleu Béarn

Le coureur limousin, qui vient de décéder à 83 ans, n'a certes jamais porté le maillot jaune, mais il a marqué l'histoire du Tour de France, particulièrement dans les Pyrénées, à Luchon et Saint-Lary.

Raymond Poulidor, vainqueur dans la 16e étape du Tour de France 1974, au Pla d'Adet.
Raymond Poulidor, vainqueur dans la 16e étape du Tour de France 1974, au Pla d'Adet. © AFP - STAFF / AFP

Bagnères-de-Luchon, France

Dans les Pyrénées, Poupou a atteint des sommets. De popularité, et d'exploits sportifs. Dans la carrière du coureur limousin qui vient de décéder à 83 ans, le massif lui a apporté des joies, mais aussi quelques peines.

"Les Pyrénées, il y a toujours des drames, mais aussi du bonheur" confiait-il d'ailleurs à France Bleu Occitanie en 2014, lors du passage du Tour de France dans la région.

Toulouse-Luchon en 1964

La première joie pyrénéenne de Raymond Poulidor arrive en 1964 : il gagne la 15e étape du Tour de France entre Toulouse et Luchon, après une attaque dans le col du Portillon. Dans cette montée à la frontière franco-espagnole, il dépose ses concurrents du jour, puis réalise une descente vertigineuse vers Bagnères-de-Luchon, où il s'impose en solitaire.

Un Tour perdu en 1968, sur l'étape partie de Font-Romeu

Quatre ans plus tard en 1968, Raymond Poulidor aurait pu le porter ce fameux maillot jaune, qui lui a échappé tant de fois face à Jacques Anquetil ou Eddy Merckx. Mais entre Font-Romeu et Albi, il est percuté par une moto de l'organisation, et doit abandonner, victime d'un traumatisme crânien, et d'une fracture du nez. Il était pourtant dans une position très favorable au classement général de ce Tour de France.

"Les Pyrénées, il y a toujours des drames, mais aussi du bonheur" - Raymond Poulidor en 2014

1974, l'exploit au Pla d'Adet

Mais la victoire la plus marquante de Raymond Poulidor dans les Pyrénées s'inscrit dans le marbre le 15 juillet 1974. Dix ans après sa victoire à Luchon, le Limousin s'impose sur la 16e étape du Tour de France, entre La Seu d'Urgell et le Pla d'Adet, au dessus de Saint-Lary-Soulan. A 38 ans, Poupou place une attaque décisive dans la montée, et lâche le maillot jaune Eddy Merckx, à qui il reprend deux minutes au classement général. Une plaque a d'ailleurs été dévoilée en 2013, sur les lieux de cet exploit.

Depuis, Raymond Poulidor était très attaché aux Pyrénées. Il racontait ses souvenirs à chaque étape du Tour de France dans la région. Et il venait chaque année avec plaisir, assister à la Ronde de l'Isard, la course pyrénéenne des jeunes de moins de 23 ans. Il était encore là au printemps 2019, sur les routes de l'Ariège.

Le parcours de Raymond Poulidor - Visactu
Le parcours de Raymond Poulidor © Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu