Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Romain Bardet fait sa rentrée : "L'objectif, c'est un Français champion du Monde, moi ou un autre coureur"

lundi 10 septembre 2018 à 7:57 Par Alexandre Vau, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Romain Bardet (AG2R) fait sa rentrée lundi sur France Bleu. Le coureur cycliste de Brioude (Haute-Loire) est actuellement en stage de préparation pour les championnats du Monde. Ce sera le 30 septembre à Innsbruck en Autriche.

Romain Bardet.
Romain Bardet. © Maxppp - Alexandre MARCHI

Saint-Étienne, France

Romain Bardet fait sa rentrée lundi sur France Bleu. Le coureur de Brioude a terminé 26e du Tour du Doubs, dimanche. Il souffre de plaies superficielles et de contusions. Romain Bardet a chuté alors qu’il était en tête de la course. Plus de peur que de mal. On prend justement de ses nouvelles, on parle aussi des Mondiaux qu'il prépare. Ce sera le 30 septembre à Innsbruck en Autriche.

Comment allez-vous d'abord ?

Ça va très bien, merci. Dans le final, avec l'adrénaline d'une possible victoire comme hier, chaque petite erreur peut avoir de grosses conséquences. [...] J'ai besoin d'un petit peu de repos pour faire le point. Je suis toujours en plein phase de préparation. Les choses sont comme elles doivent l'être à trois semaines de l'échéance.

Vous connaissez le parcours du Mondial sur le bout des doigts ?

Oui, j'ai déjà été le reconnaître. Sur le bout des doigts c'est beaucoup dire. En tout cas, je sais à quoi m'attendre. Il y aura d'autres reconnaissances plus tard avec l'équipe de France. Ce qui est sûr, c'est que ce sera un parcours inédit, exigeant et spectaculaire.

"Les Mondiaux : Un parcours inédit, exigeant et spectaculaire."

C'est un parcours avec du relief qui correspond à vos qualités. Est-il fait pour vous ?

Je m’entraîne pour être au top de ma forme le jour J. Le circuit peut me convenir. On a la chance en France d'avoir une belle densité de coureurs. Il y a Julian Alaphilippe qui fait une saison exceptionnelle, ou d'autre grimpeurs comme Thibault Pinot. On n'aura pas l'individualité la plus forte mais une des équipes les plus performantes.

Vous, c'est votre objectif ?

L'objectif est d'avoir un Français champion du monde, grâce à moi ou autre coureur. Je suis très honnête avec le sélectionneur. Cyrille Guimard le sait. Je m’entraîne pour être le meilleur. Après, il y aura le briefing d'avant-course. On va vite voir qui a les jambes ce jour là. 

Savez-vous si le Tour 2019 passera à Brioude ?

N'essayez pas de me soutirer des infos. (rires) Je serai en tout cas très heureux qu'il y fasse étape. Il y a une vraie volonté locale. Après, est-ce que le Tour passera dès 2019 ? Je n'en sais pas plus. On sera renseigné sur le tracé lors de la grande messe de présentation du parcours fin octobre.

"Je serai très heureux que le Tour fasse étape à Brioude l'été prochain."

En avril, vous aviez offert quinze vélos au Vélo Sport Brivadois, et quinze aux écoles. Qu'en est-il ?

C'est la rentrée et la période des inscriptions. Ces vélos sont disponibles pour permettre de monter de vrais ateliers avec les écoles publiques de la Haute-Loire. J'espère aussi une recrudescence de licenciés à Brioude. C'est vraiment l'idée, offrir un bel outils pour permettre un accès du vélo au plus grand nombre.

On sait qu'en rugby vous supportez Clermont. Et en foot ?

Saint-Etienne, bien sûr ! J'ai joué au foot pendant huit ans, jusqu'à mes 14 ans. A cette époque, on allait deux fois par an au Chaudron. J'en garde de très bons souvenirs, une très belle ambiance avec un vrai public d'aficionados qui aime son club et sa ville, et fait briller notre région à travers la France.

Dernière chose, comment fait-on à France Bleu ? On vous présente comme Auvergnat, Altiligérien, Brivadois ?

Auvergnat, Altiligérien, Brivadois, Français, Européen ! Je ne vous tiendrai rigueur de rien. Nous avons la chance d'habiter dans une superbe région. Ça me permet de mixer les terrains d'entrainement. Je suis content du support que vous m’apportez (France Bleu, ndlr), et de celui que je rencontre au bord des routes, particulièrement quand je reviens dans la région.