Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Romain Bardet : "une médaille olympique, dans le monde du sport, c'est le Graal"

Le meilleur grimpeur du dernier Tour de France lance sa saison la semaine prochaine en Australie, où la situation reste dramatique. Romain Bardet nous fait part de ses objectifs pour 2020.

Avec Julian Alaphilippe, le Brivadois est le seul Français à être monté sur le podium du Tour 2019.
Avec Julian Alaphilippe, le Brivadois est le seul Français à être monté sur le podium du Tour 2019. - Maxppp

Brioude, France

On l'a quitté à l'automne avec cette annonce tant redoutée. Romain Bardet ne fera pas le Tour de France 2020. Le Brivadois qui a été le Français le plus régulier ces dernières saisons sur la Grande boucle, a décidé à 29 ans de faire une pause dans son histoire avec le Tour pour découvrir le Tour d'Italie, en espérant "y arriver en forme et faire le meilleur résultat possible".

Avec les JO de Tokyo cet été en ligne de mire

Pour bien comprendre les choix de Romain Bardet en cette nouvelle année, il faut regarder les résultats passés en 2019, mais surtout le calendrier 2020. Une année olympique avec en point d'orgue les Jeux olympiques de Tokyo l'été prochain.

"Si c'est l'objectif principal? Je ne sais pas. Mais c'est ce qui a orienté mon choix avec l'équipe de ne pas aller au Tour de France. Pour moi c'était pas possible d’enchaîner le Tour et les JO, et d'être à la hauteur de ce maillot bleu blanc rouge si j'ai la chance d'être sélectionné pour mes deuxièmes Jeux olympiques après 2016 ou j'étais arrivé fatigué après un bon Tour de France." 

"Le summum reste le Tour de France et les championnats du monde."

"Dans le vélo, le summum reste le Tour et les Mondiaux. Mais un titre olympique fait changer de dimension en tant qu'athlète. Aux JO, on est plus seulement cycliste on est athlète de l'équipe de France. C'est unique dans une carrière. On sort de notre monde du vélo. Pour moi, c'est l'essence de ma pratique sportive. Une médaille olympique dans le monde du sport c'est le Graal."

Début de saison la semaine prochaine en Australie

En attendant, le meilleur grimpeur du dernier Tour de France (15e au général) lance sa saison la semaine prochaine en Australie, avec le Tour Down Under (21-26 janvier). Une première. Le pays a été, pendant de longues semaines, en proie aux flammes. Mais la situation semble se stabiliser. Ce qui fait dire à Romain Bardet que le tracé ne devrait pas être modifié.

"Certaines routes doivent être refaites dans l'arrière pays. Mais sur les principales difficultés que nous avons reconnu, il n'y a pas eu de problème majeur ni d'incendie. Les responsables locaux sont à pied d'oeuvre, en termes sanitaires et pour aussi attirer l'attention sur l'Australie, pour encore augmenter cet élan de solidarité international important dont tout le monde se réjouit ici."

"C'est un contexte particulier pour une première visite. Ça me rend triste."

"Loin de moi l'idée de minimiser ce qu'il se passe en ici. Mais on vit dans une bulle autour d'Adélaïde ou la région a été relativement épargnée. C'est un contexte particulier pour une première visite. Ça me rend triste. Quand on sait qu'à quelques centaines ou dizaines de kilomètres, des milliers d'hectares ont été ravagés, des maisons brûlées, des vies ôtées, c'est dramatique."

100% CLUB spécial Romain Bardet ce lundi soir entre 18 et 19h. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu