Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Route d'Occitanie 2020 : un plateau exceptionnel s'annonce, un mois avant le Tour de France

-
Par , France Bleu Occitanie

Du 1er au 4 août, l'épreuve relancera la saison cycliste, décalée par le coronavirus. Les stars du peloton viendront y faire leur reprise, notamment Romain Bardet, et le vainqueur du dernier Tour de France, Egan Bernal. Les organisateurs, eux, doivent jongler avec les contraintes sanitaires.

En 2019, le champion du monde Alejandro Valverde (maillot orange) avait remporté l'épreuve occitane, comme en 2018.
En 2019, le champion du monde Alejandro Valverde (maillot orange) avait remporté l'épreuve occitane, comme en 2018. © Maxppp - LAURENT DARD

A cause du coronavirus, il n’y aura pas de Tour de France en juillet, il faudra attendre le mois de septembre. Mais l'Occitanie, et particulièrement les Pyrénées, auront tout de même droit à une (très) grande course de cyclisme cet été. La Route d’Occitanie, décalée elle aussi à cause de l’épidémie, est replacée début août, et elle profite pleinement de ce nouveau calendrier. Les plus grands coureurs du peloton ont choisi la course occitane pour relancer leur saison, et se préparer au Tour de France.

Parmi les plus grands figure Egan Bernal, le vainqueur du dernier Tour de France. C’est avec la Route d’Occitanie que le Colombien de l'équipe Ineos fait son retour en Europe après le confinement, et c’est avec elle qu’il va préparer le Tour, pour tenter de le gagner encore cette année.

Autre grand leader qui viendra : Romain Bardet (AG2R-La Mondiale), qui profitera de l’épreuve pour reconnaître les cols des Pyrénées. Warren Barguil (Arkea Samsic), le champion de France sera là pour briller en tant que grimpeur. Miguel Angel Lopez, très en pointe sur le dernier Tour d’Espagne, sera là aussi.

Quant à Thibaut Pinot, sa participation n'est pas confirmée, mais dans une interview au Parisien / Aujourd'hui en France début juin, le coureur de la Groupama-FDJ "pense" que son retour à la compétition se fera avec la Route d'Occitanie, avant d'enchaîner avec le Critérium du Dauphiné et le Tour de France.

Chez les sprinteurs, là aussi, c’est la crème de la crème qui s'affrontera. Le Français Bryan Coquard (B&B Hotels-Vital Concept) participera, lui qui adore cette course, où il a gagné plusieurs étapes, notamment à Saint-Gaudens en 2015. L’italien Elia Viviani viendra lui aussi montrer son maillot de champion d'Europe, avec l'équipe Cofidis.

Les coureurs régionaux seront là

Le Tarnais Lilian Calmejane a déjà annoncé depuis longtemps qu’il reprendrait la compétition sur la Route d’Occitanie. L'Aveyronnais Alexandre Geniez en fera de même pour épauler son leader Romain Bardet. Quant au Franco-russe Pavel Sivakov, installé depuis l’enfance dans le Comminges, il sera un des lieutenants d’Egan Bernal chez Ineos. Seul absent, le Toulousain Anthony Perez, qui reprendra la compétition au Mont Ventoux Dénivelé Challenge, le 6 août. 

Un plateau jamais vu depuis plus de 20 ans

Ce sera très certainement le plus beau plateau depuis 1998, pour la Route d'Occitanie. Il y a 22 ans, la Route du Sud avait vu le Français Armand de La Cuevas remporter la victoire finale, dans un peloton constitué notamment de Jan Ullrich (vainqueur du Tour de France précédent, en 1997), Richard Virenque, Michael Boogerd, Erik Zabel, Christophe Moreau, ou encore Cédric Vasseur.

Des contraintes sanitaires à respecter

Pourtant, les organisateurs ont du mal à se réjouir de la venue de ces participants de luxe. Ce qui les préoccupent, tout comme les autorités et les services de l'Etat, ce sont les contraintes sanitaires à respecter, après la vague épidémique de Covid-19. La Route d'Occitanie, première course à étapes de la saison qui re-débute, sera scrutée par tout le peloton international.

Le protocole sanitaire de l'Union Cycliste Internationale est particulièrement strict, et les organisateurs se font des cheveux blancs pour savoir comment le respecter, tout en permettant la bonne tenue de l'épreuve sportive, et un minimum de connexion avec le public.

Les équipes, aussi, s'inquiètent du respect des gestes barrières, et espèrent qu'elles pourront évoluer hors course de manière assez "confinées" pour préserver la santé de leurs coureurs. "On a le principe d'une bulle sanitaire autour des coureurs" explique Romain Caubin, un des organisateurs. Par exemple, si deux équipes logent dans le même hôtel, elles seront maintenues à bonne distance les unes des autres pendant les repas. 

Romain Caubin : "Une pression supplémentaire ? Oui, à l'évidence"

Sur les sites de départs et d'arrivées, la jauge de 5.000 spectateurs maximum devra être respectée. Il y aura donc très certainement un filtrage, voire une interdiction d'accès du public sur certaines zones. Quant aux cérémonies protocolaires, elles seront aussi revues : les poignées de mains avec les élus seront interdites, tout comme les bises aux hôtesses. En revanche, rien n'interdit aux spectateurs de se placer le long du parcours, sauf à créer un attroupement de 5.000 personnes.

Le suivi médical sera lui aussi renforcé. Comme toutes les courses cyclistes, les organisateurs sont tenus d'envisager une "prise en charge des cas suspects" de coronavirus. La Route d'Occitanie fait ainsi appel à un médecin de Saint-Gaudens, qui a été en charge d'un centre de soins Covid-19, pour veiller particulièrement. "L'idée, c'est d'être sérieux et responsable" assure Romain Caubin.

Les étapes de la Route d’Occitanie 2020

  • 1e étape, 1er août : Saint-Affrique (Aveyron) > Cazouls-lès-Béziers (Hérault)
  • 2e étape, 2 août : Carcassonne (Aude) – Cap Découverte (Tarn)
  • 3e étape, 3 août : Saint-Gaudens (Haute-Garonne) > Col de Beyrède (Hautes-Pyrénées)
  • 4e étape, 4 août : Lectoure (Gers) – Rocamadour (Lot)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu