Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Route d'Occitanie 2021 : le plateau se précise

-
Par , France Bleu Occitanie

Après une édition 2020 exceptionnelle, la Route d'Occitanie 2021 devrait voir débarquer moins de stars du cyclisme mondial, même si des grands coureurs seront là. Mais la 45e édition, qui s'élance jeudi 10 juin de Cazouls-les-Béziers, s'annonce bien plus ouverte.

Benoit Cosnefroy s'était imposé à Rocamadour en 2020, lors de la dernière étape.
Benoit Cosnefroy s'était imposé à Rocamadour en 2020, lors de la dernière étape. - Route d'Occitanie

À quelques jours du grand départ de la Route d’Occitanie, jeudi prochain à Cazouls-les-Béziers, le plateau de la 45e édition de la course cycliste commence à se dessiner.

Les sélections s’annoncent cependant compliquées pour la plupart des équipes, certaines ont encore été touchées dernièrement par le Covid-19. Et puis la Route d'Occitanie doit, comme chaque année, faire face à la concurrence du Critérium du Dauphiné, et surtout du Tour de Suisse.

Le plateau 2021 sera donc moins prestigieux qu'en 2020, où les meilleurs mondiaux s’étaient rués en Occitanie début août, pour la première course en Europe après-Covid. Mais il y aura quand même du beau monde, à commencer par Arnaud Démare (Groupama-FDJ). Avec son maillot de champion de France (pour quelques jours encore), le sprinter vient clairement préparer le Tour de France chez nous. Il a d'ailleurs été un des premiers coureurs à annoncer fermement sa participation, il y a quelques semaines. Les organisateurs aimeraient aussi voir arriver Nacer Bouhanni (Arkea-Samsic), qui reviendrait de suspension après un sprint houleux fin mars.

Les régionaux seront là

Chez les régionaux, il y aura l’Aveyronnais Alexandre Geniez (Total Direct Energie), et le Tarnais Lilian Calmejane (AG2R-Citroën). Ce sera d'ailleurs un retour à la compétition pour l’Albigeois, arrêté pendant deux mois après une fracture du pied. Il faudra aussi compter sur Simon Carr, le franco-britannique de Limoux, qui arrivera avec sa formation Education First.

Quant à Pavel Sivakov, le franco-russe du Comminges (Ineos Grenadiers), il était annoncé dans un premier temps, mais il sera finalement sur le Tour de Suisse, après s’être remis d’une lourde chute au début du Tour d’Italie. Il s'était blessé à l'épaule et avait dû abandonner.

Un Giro dont sort tout juste Egan Bernal, avec le maillot rose de vainqueur. Il ne sera donc pas sur la Route d’Occitanie cette année, même s’il est le tenant du titre. Il pourrait être remplacé chez Ineos Grenadiers par Adam Yates. C'est en tout cas le seul leader actuellement "disponible" au sein de l'équipe. Geraint Thomas sortira du Dauphiné, et Richard Carapaz est lui aligné sur le Tour de Suisse.

Moins de stars sur cette Route d'Occitanie, mais une course certainement bien plus ouverte, et donc avec peut-être, bien plus de spectacle. 

  • Vélo
Choix de la station

À venir dansDanssecondess