Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

Saint-Pée - Espelette, tout sur le contre-la-montre décisif du Tour de France 2018

mardi 17 octobre 2017 à 12:41 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

France Bleu Pays Basque vous le révélait mercredi 11 octobre, c'est confirmé : le parcours du contre-la-montre entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette, la veille de l'arrivée à Paris, samedi 28 juillet, devrait être spectaculaire. Un chrono de 31 kms accidentés avec le col de Pinodieta pour finir.

Le profil de la 20e étape du Tour de France 2018, un contre-la-montre de 31 kms entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette
Le profil de la 20e étape du Tour de France 2018, un contre-la-montre de 31 kms entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette - ASO

Bayonne, France

Le parcours du Tour de France 2018 a été dévoilé ce mardi 17 octobre midi, au palais des Congrès à Paris. La 105e Grande Boucle s'élancera comme prévu dans le cadre majestueux de l'île de Noirmoutier et se jugera, la veille de l'indéboulonnable mais jamais décisive arrivée sur les Champs-Elysées, dans les paysages tout aussi sublimes du Pays Basque et des contre-forts de la Rhune.

Un parcours pimenté sur les routes accidentées du Labourd

La 20e et avant dernière étape, le samedi 28 juillet en pleine Fêtes de Bayonne, sera un contre-la-montre individuel de 31 kilomètres entre le lac de Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Une étape potentiellement décisive pour le classement final, voulue comme telle par les organisateurs qui ont concocté un parcours pimenté au lendemain d'une autre étape dantesque dans les Pyrénées.

Le maire d'Espelette, Jean-Marie Iputcha, pourtant dans le secret depuis deux mois et demi ne s'en remet toujours pas : "Je suis sur mon petit nuage depuis le jour où Christian Prudhomme (directeur du Tour, ndlr) m'a appelé, fin juillet. Depuis ce jour là, j'y pense tous les jours. C'est formidable, pour Espelette et tout le Pays Basque. Le parcours est grandiose (...) ça va être une fête énorme !"

Jean-Marie Iputcha, le maire d'Espelette, n'arrive pas à redescendre de son nuage depuis qu'il a appris que sa ville accueillerait une étape du Tour de France 2018

Le parcours de cette épreuve chronométrée que France Bleu Pays Basque vous révélait le mercredi 11 octobre est en effet confirmé. Après s'être élancés du lac de Saint-Pée, les coureurs traverseront le village puis monteront la côte, sur la route sinueuse de Bayonne, la départementale D3, pour traverser la forêt de Saint-Pée en direction d'Arbonne, puis Arcangues. Un virage à droite pour rejoindre le haut d'Ustaritz.

Tour de France 2018 : le parcours de la 20e étape entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette - Aucun(e)
Tour de France 2018 : le parcours de la 20e étape entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette - ASO

La route des Cimes et Pinodieta

Le centre-ville d'Espelette - Radio France
Le centre-ville d'Espelette © Radio France - Jacques Pons

Les coureurs redescendront ensuite par l'ouest, et la route très accidentée, entre Landagoyen et Souraïde. De véritables montagnes russes, "casse-pattes" sur cette étroite route des Cimes. A la sortie de Souraïde, le parcours empruntera le col de Pinodieta, une côte de plus de 2kms, dont 1,5 kms à plus 6,8% de déclivité et un passage à 21% !

"On a un parcours vraiment basque avec des collines à gravir assez raides, des forts pourcentages, jusqu'à 21% , commente Thierry Gouvenou, le directeur technique du Tour de France. On peut s'attendre à des belles défaillances sur cette distance et avec des routes aussi escarpées."

Thierry Gouvenou, directeur technique du Tour de France, donne son point de vue sur le contre-la-montre St-Pée / Espelette

"Le Tour va finir en fanfare sur ces routes"

C'est aussi l'avis de Romain Bardet, le meilleur français au classement général des deux dernières Grandes Boucles (2e en 2016, 3e en 2017), qui se réjouit du retour du Tour au Pays Basque. "Le Pays Basque, pour y courir quelque fois, est vraiment une terre de passionnés, d'amoureux de vélo et nul doute que le Tour va finir en fanfare sur ces routes."

Romain Bardet, 2e du Tour de France 2016 et 3e en 2017, se réjouit du retour de la Grande Boucle au Pays Basque

Romain Bardet sur le contre-la-montre du Tour de France 2017 à Marseille - Maxppp
Romain Bardet sur le contre-la-montre du Tour de France 2017 à Marseille © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO

L'arrivée sera jugée sur la départementale à proximité directe du magnifique, et très prisé, centre-ville piétonnier d'Espelette, au niveau du pont de bois qui enjambe la route. Un parcours qui selon les organisateurs conviendra aux hommes les plus frais en fin de Tour, et plus spécifiquement aux coureurs complets, des hommes forts comme le Néerlandais Tom Dumoulin et bien sûr Christopher Froome.

Un véritable parcours de carte postale, reconnait Christian Prud'omme, le directeur du Tour de France : "On a voulu, pour notre retour après 12 ans d'absence, montrer le plus beau du pays basque, les belles maisons, les beaux paysages et des pentes raides." Des images dont devraient se régaler les diffuseurs, entre hameaux et bois, champs et maisons labourdines, et sans doute des plans aériens en blanc et rouge des Fêtes de Bayonne qui batteront leur plein.

Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, parle des étapes pyrénéennes et du contre-la-montre au pays basque

Aspin, Tourmalet et Aubisque la veille

Le tracé lui ne comporte pas de grand col, ne passera pas par celui de Saint-Ignace, au pied de la Rhune, en cette période de forte affluence, mais sera très accidenté, enchaînant les courtes montées, avec des pourcentages parfois très importants, qui ne laisseront aucun répit aux coureurs rescapés, après 3 semaines de course et au lendemain d'une 19e étape dantesque, 200 kilomètres entre Lourdes et Laruns, avec l'enchaînement des cols d'Aspin, du Tourmalet et de l'Aubisque.

Sicard et Chetout en rêvent

Pour les deux coureurs professionnels basques (du nord) du peloton, ce retour du Tour après 12 ans d'absence - à l'exception d'une courte virée en Soule en 2015 - avec une étape décisive en prime est inespéré. "Chaque année on espérait un peu, acquiesce Loïc Chetout, coureur professionnel depuis 3 ans chez Cofidis, mais qui n'a pas encore disputé la Grande Boucle. On le voyait passer côté béarnais, donc on se disait pourquoi pas, et on y arrive enfin, c'est top !**"**

Loïc Chetout, le coureur professionnel bayonnais, rêve de découvrir le Tour de France à l'occasion de cette 105e édition qui reviendra enfin au Pays Basque

De son côté, Romain Sicard, le coureur de Direct Energie qui a 4 Tour de France à son actif, tous terminés, y voit une promotion idéale : "C'est tout simplement énorme ! Pour le cyclisme au Pays Basque c'est génial, c'est l'un des plus grands évènements sportifs au monde (...) C'est ce genre d'évènement qui suscite des vocations donc ça peut être aussi un tremplin pour promouvoir encore plus ce sport au pays basque."

Romain Sicard, le natif d'Hasparren, est plus motivé que jamais pour participer à son 5e Tour de France, dont la venue est une chance pour le développement du cyclisme basque

Romain Sicard, comme Loïc Chetout, promettent désormais de tout faire pour être sélectionnés par leurs formations respectives sur la prochaine Grande Boucle et arriver au départ dans la forme de leur vie. Actuellement en vacances, c'est donc avec un surplus de motivation qu'ils devraient reprendre l'entraînement début novembre.

Le parcours du Tour de France 2018, étapes par étapes - Radio France
Le parcours du Tour de France 2018, étapes par étapes © Radio France -