Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Soupçons de dopage au sein de l'équipe Arkéa-Samsic : Emmanuel Hubert réagit

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Alors qu'une enquête a été ouverte concernant des pratiques de dopage d'une "petite partie des coureurs" de l'équipe Arkéa-Samsic sur le Tour de France 2020, le manager Emmanuel Hubert réagit. Il nie une implication des salariés de l'équipe et réaffirme sa défense d'un cyclisme propre.

Le manager d'Arkéa-Samsic Emmanuel Hubert nie l'implication de son équipe dans les soupçons de dopage portant sur certains coureurs du Team Arkea-Samsic
Le manager d'Arkéa-Samsic Emmanuel Hubert nie l'implication de son équipe dans les soupçons de dopage portant sur certains coureurs du Team Arkea-Samsic © Maxppp - Lionel Le Saux/PHOTOPQR/LETELEGRAMME

Dans un communiqué envoyé aux médias ce lundi soir, le manager de l'équipe Arkéa-Samsic a tenu à clarifier la position de sa structure quant aux accusations de dopage portées sur une partie de ses coureurs présents sur le Tour de France. Une enquête a été ouverte par le parquet de Marseille.

"Une perquisition a bien eu lieu la semaine dernière au sein de notre hôtel, comme je l’ai déjà confirmé auprès de différents médias. Elle n’a concerné qu’un nombre très limité de coureurs, ainsi que leur entourage proche, non salarié de l’équipe. L’équipe, son manager général ainsi que son staff, actuellement cités dans les médias ne sont absolument pas mis en cause et en conséquence ne sont tenus informés d’aucun élément de près ou de loin, relatif au déroulement de l’enquête, qui je le rappelle ne vise ni l’équipe, ni son staff directement", explique dans un premier temps Emmanuel Hubert. Pour autant, une information de France Info, qui cite une source proche de l'enquête.

Le manager de l'équipe bretonne Arkéa-Samsic poursuit : "Nous soutenons bien évidemment nos coureurs, mais s’il s’avérait qu’à l’issue de l’enquête en cours des éléments venaient confirmer la véracité de pratiques de dopages, l’équipe se désolidariserait immédiatement de tels actes et prendrait sans attendre les mesures qui s’imposent pour mettre fin aux liens pouvant les unir avec des méthodes inacceptables et toujours combattues. En effet, l’équipe membre du MPCC, mouvement pour un cyclisme crédible, a toujours au cours de ces 20 dernières années démontré son attachement à l’éthique et pris position en faveur de la lutte contre le dopage."

Si l'équipe est en effet membre du MPCC, il faut signaler que Nairo Quintana, Dayer Quintana, Winner Anacona ou encore Warren Barguil ne le sont pas . Les équipes peuvent être membres, ce qui n'oblige pas leurs coureurs. Les coureurs membres du MPCC ont des obligations supplémentaires en terme de contrôles de leurs pratiques.

Selon les informations rapportées par l'AFP et France Info, c'est le coureur colombien Nairo Quintana et son entourage qui seraient principalement visés par cette enquête, menée par l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess