Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stéven Le Hyaric : « À 5.000 mètres à vélo, tu as 75 ans ! »

-
Par , , France Bleu

Ancien cycliste semi-professionnel, Stéven Le Hyaric s'est aujourd'hui fait une spécialité de parcourir à vélo des endroits reculés dans le monde ! Des expéditions inédites et difficiles qui l'ont emmené au Népal ou à Dakar par exemple...

« Aventurier ça ne veut pas dire grand-chose. Mon truc, c’est de transmettre ». Au micro de Bixente Lizarazu dans Planète Liza, Stéven Le Hyaric donne le ton. Ce qui l'intéresse, c'est de partager ses expériences. Et pas des moindres !  

« Le Népal m’a accepté tel que j’étais »

Après une carrière de cycliste qu'il abandonne au moment de passer professionnel, Stéven Le Hyaric se tourne vers la communication à l'orée de ses 20 ans. Là aussi, quelques années plus tard, il plaque tout après deux "burn-out" en un an et la certitude d'être différent. Un voyage initiatique au Népal lui remet les pendules à l'heure. « J'étais à deux doigts de rentrer au monastère franchement », confesse-t-il aujourd'hui.  

Rouler à 5,2 km/h en moyenne

C'est de là que naît l'idée de traverser l'Himalaya à vélo. L'année suivante, il se lance dans cette expédition improbable faite de souffrances, de surprises, de rencontres et de quête sur lui-même.

Accompagné d'un guide sherpa et d'un caméraman, il parcourt 2 000 km  et 90 000 mètres de dénivelé positif, avec plus de 20 cols à 5 000 mètres.  

Les sensations à vélo ? En toute franchise, Stéven Le Hyaric reconnaît que "tu n'en as pas", avant de poursuivre : "Tu as 75 ans […] Tu dors mal, tu récupères pas bien, tu digères pas bien, […] j'étais à 5,2 km/heure de moyenne à des moments […] et j'ai porté mon vélo entre 60 et 65 % du temps."  

Objectif atteint  

L'aventurier a pourtant bouclé son trip népalais en 51 jours alors qu'il en prévoyait 60. Un bon score qui ne fait pas oublier combien ces "Rêves d'Himalaya" ont parfois été douloureux. Une grande satisfaction émerge cependant : celle d'être passé à vélo sur des pistes vierges de deux-roues. "Tu as l'impression d'être un peu unique" s'en amuse-t-il.  

Et puis il y a d'autres victoires importantes, celles sur soi-même, comme il le confirme : "Tu vois, des rencontres avec des peuples hyper-reculés qui étaient beaucoup plus heureux que moi à ce moment-là. Et là, j'ai compris encore d'autres choses sur la vie, sur mon existence."

En savoir plus sur Stéven Le Hyaric : www.stevenlehyaric.net

Choix de la station

À venir dansDanssecondess