Cyclisme

Thomas Voeckler s'arrêtera à la fin du Tour 2017

Par Raphaël Godet, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Loire Océan et France Bleu jeudi 22 septembre 2016 à 11:29

Thomas Voeckler avait reçu le prix de la combativité après la troisième étape du Tour de France 2016, entre Granville et Angers.
Thomas Voeckler avait reçu le prix de la combativité après la troisième étape du Tour de France 2016, entre Granville et Angers. © Maxppp - Thomas BREGARDIS

Le cycliste Thomas Voeckler a annoncé dans un entretien au journal L’Equipe, ce mercredi, qu’il mettra un terme à sa carrière professionnelle à l’issue du prochain Tour de France, le 23 juillet 2017.

Un dernier Tour et puis s'en va. Thomas Voeckler prendra sa retraite professionnelle le dimanche 23 juillet 2017, après la prochaine Grande Boucle. Le cycliste de 37 ans l'a annoncé ce mercredi dans les colonnes du journal L'Equipe. "Le Tour m’a fait, même si j’ai réussi sur différentes courses du calendrier. C’est une évidence pour moi de terminer ma carrière sur le Tour de France. Je veux que ce soit sur les Champs-Élysées en 2017. J’annonce la date, mais d’ici-là ce ne sera pas une tournée d’adieux", a expliqué le coureur de l'équipe Direct Energie.

"Comme une évidence"

Thomas Voeckler explique qu'il n'a pas pris cette décision sur un coup de tête. Il a longtemps réfléchi, avec ses proches notamment. "Ça me travaillait, j’en perdais le sommeil. Et puis un jour, ça m’est apparu comme une évidence. Je me suis dit : tu fais un dernier Tour et tu arrêtes."

Je me suis dit : "tu fais un dernier Tour et tu arrêtes"

Le natif de Schiltigheim (Alsace), qui a fait l'ensemble de sa carrière en Vendée, s'est révélé aux yeux du grand public sur le Tour de France en 2004. Cette année-là, il a réussi l'exploit de garder le maillot jaune pendant dix jours jusque dans les Pyrénées, résistant étape après étape au retour de l'Américain Lance Armstrong. Autre fait d'arme, en 2011, toujours sur la Grande Boucle, quand il termina quatrième et rata d'un rien le podium. L'année suivante, en 2012, il ramènera à Paris le maillot à pois de meilleur grimpeur. Thomas Voeckler, c'est quatre victoires d'étapes sur le Tour, et deux titres de champion de France (en 2004 et 2010).

En seize ans de carrière chez les pros, Thomas Voeckler aura connu plusieurs maillots (Bonjour, Brioches la Boulangère, BBOX Bouygues Telecom, Europcar et Direct Energie depuis cette saison), mais un seul manager, le Vendéen Jean-René Bernaudeau, qui compte sur lui pour un dernier exploit sur sa dernière Grande Boucle l'été prochain.