Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

Tour d'Espagne : le Bigourdan Bruno Armirail a "déjà repéré le chrono à Pau, ça grimpe beaucoup !"

-
Par , , France Bleu Béarn

Le rouleur de la Groupama-FDJ Bruno Armirail, originaire de Bagnères-de-Bigorre, va prendre le départ de la Vuelta ce samedi. Il va découvrir à 25 ans son premier grand Tour.

Le Bigourdan Bruno Armirail, en tenue de contre-la-montre, aux championnats de France cyclisme sur route, à Mantes-La-Jolie en 2018.
Le Bigourdan Bruno Armirail, en tenue de contre-la-montre, aux championnats de France cyclisme sur route, à Mantes-La-Jolie en 2018. © Maxppp - Yves-Marie Quemener

Bagnères-de-Bigorre, France

Bruno Armirail peut savourer. À 25 ans, il prend le départ de la Vuelta, à Torrevieja ce samedi, cela n'avait rien d'évident pour un coureur qui aurait pu ne jamais connaître de carrière en pro, la faute à une triple fracture de la rotule en 2015. Mais repéré par la Groupama-FDJ en 2017, le Bigourdan veut désormais montrer qu'il a toute sa place sur une course de trois semaines.

France Bleu Béarn : Bruno, vous allez découvrir la Vuelta... C'est votre premier grand Tour !

Oui c'est ça, je suis très content d'y être ! L'objectif du coup, ça sera déjà de finir ! Après évidemment si je peux faire quelque chose sur une étape ça sera un plus, pourquoi pas prendre une échappée... Au niveau de l'équipe, j'aiderai au mieux Marc Sarreau notre sprinteur.

Quel est votre rôle justement au sein de la Groupama-FDJ pour ce Tour ?

Je suis plutôt rouleur, je vais faire de mon mieux pour essayer d'emmener notre sprinteur entre 5km et 3km de l'arrivée... Après j'ai fini mon travail, ça frotte beaucoup dans le peloton, on ne s'en rend pas forcément compte à la télé mais ça secoue pas mal, je ne suis pas spécialiste pour ça ! Et puis sinon dans l'équipe, on aura chacun l'occasion et le droit de jouer l'échappée en cas d'arrivée au sommet ou d'étape dure. Il faudra quand même ne pas faire n'importe quoi et en garder pour les arrivées au sprint.

Vous avez commencé le vélo chez vous à Bagnères, et après ?

Oui c'est bien ça, au club à Bagnères-de-Bigorre en amateur en 2010, puis après quelques résultats à l'équipe de l'Armée de terre, d'abord en amateur puis après en pro. Mais en 2015 j'ai eu un grave accident à mes débuts en pro, du coup ma carrière s'est un peu arrêtée, je suis reparti en amateur avant que la Groupama-FDJ vienne me chercher. C'est bien pour moi d'avoir pu rebondir dans une équipe comme ça.

Vous avez un coéquipier qui habite pas loin de chez vous... Matthieu Ladagnous !

Oui c'est vrai, on roule de temps en temps ensemble sur de longues sorties comme on habite à même pas 50 kilomètres l'un de l'autre... Après on n'est pas toujours sur les mêmes courses parce que lui accompagne beaucoup Thibaut Pinot, par exemple en juillet il était sur le Tour, et moi à la maison, là c'est l'inverse ! Il a plus d'expérience que moi, c'est pas mal d'avoir une personne comme lui dans l'équipe.

D'ailleurs lors de cette Vuelta, vous passerez pas loin de chez vous...

Oui c'est super avec un jour de repos et un contre-la-montre à Pau, il y aura une partie de ma famille et pas mal de mes supporters. J'ai déjà repéré le chrono, ça grimpe beaucoup !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu