Cyclisme DOSSIER : Le Tour de France 2017

Tour de France 2017 : C'est parti doucement pour le Girondin Thomas Boudat

Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde dimanche 2 juillet 2017 à 0:57

Thomas Boudat porte les couleurs de l'équipe Direct Energie.
Thomas Boudat porte les couleurs de l'équipe Direct Energie. © AFP - AFP

Le Langonnais, qui dispute son premier Tour de France, a terminé la première étape du Tour à une anonyme 150ème place. Mais le plus important était d'éviter tout accident avant la première étape réservée aux sprinteurs ce dimanche.

Il ne fallait pas attendre Thomas Boudat en haut du classement de la première étape du Tour de France ce samedi. Ce contre-la-montre de 14 kilomètres, dans les rues de Düsseldorf (Allemagne) et remporté par le Gallois Geraint Thomas, n'était pas le terrain de jeu favori du Langonnais. L'objectif était surtout d'éviter la chute, sur une route rendue glissante par la pluie incessante tombée sur les coureurs samedi après-midi. Et de fait, le gros quart d'heure passé par Thomas Boudat (17'31" exactement) sur les routes allemandes l'a classé à la à 1 minute et 27 secondes du vainqueur.

Mais c'est surtout à partir de ce dimanche, que le jeune coureur, qui découvre le Tour est attendu. Un Tour où les sprinteurs vont se faire plaisir, puisque 9 des 21 étapes leurs sont dévolues. La première d'entre elles, ce dimanche, tracée entre Düsseldorf et Liège (Belgique) pourrait offrir à Thomas Boudat une occasion de briller. La pointe de vitesse du champion du monde de l'omnium sur la piste en 2014 n'est plus à démontrer, mais le Tour est une course à part. Déjà parce que le Langonais le découvre, ce qui pourrait le conduire, dans un premier temps, à se mette au service du plus expérimenté Adrien Petit. Mais surtout parce que la concurrence, pour les deux Français, est féroce. Mark Cavendish, Marcel Kittel, Andre Greipel, Peter Sagan ou encore Arnaud Démare, les meilleures "grosses cuisses" du peloton envisagent tous de lever les bras au terme d'un sprint massif.

La réaction de Thomas Boudat, au micro de France Télévisions :

Thomas Boudat après la première étape