Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

Tour de France 2018 : huées, insultes, bousculades... l'équipe Sky de Froome et Thomas chahutée par les spectateurs

vendredi 20 juillet 2018 à 10:14 Par Léo Sanmarty, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le maillot jaune Geraint Thomas et le coureur Christopher Froome, les deux leaders de l'équipe Sky, ont été la cible de huées provenant de nombreux spectateurs lors de la 12e étape du Tour de France dans la montée de l'Alpe d'Huez, ce jeudi. Geraint Thomas a même été sifflé sur le podium.

Geraint Thomas et Christopher Froome sur les routes du Tour de France 2018
Geraint Thomas et Christopher Froome sur les routes du Tour de France 2018 © AFP - JEFF PACHOUD

Les deux leaders du Tour 2018 et de l'équipe Sky le maillot jaune Geraint Thomas et le coureur Christopher Froome - blanchi après un contrôle antidopage avant le départ du Tour -, ont été hués par plusieurs spectateurs dans la montée de l'Alpe d'Huez, ce jeudi. Le vainqueur de la 12e étape du Tour de France, Geraint Thomas, a été sifflé à l'arrivée et sur le podium

Froome malmené dans la montée de l'Alpe d'Huez 

Christopher Froome a été hué, sifflé et insulté dans la montée finale vers le sommet de l'Alpe d'Huez, ce jeudi. Le Britannique a même été poussé par un spectateur qui voulait le faire chuter. Pouces baissés, bras d'honneur, insultes, et mêmes bousculades, il a été sérieusement chahuté par une partie du public posé tout au long des 21 virages. 

Le Britannique, qui vise un cinquième sacre sur la Grande Boucle a été la principale cible des spectateurs les plus agressifs, mais il n'a pas été le seul. Tous ses équipiers, dont Egan Bernal qui a franchi la ligne en 11e position, ont été copieusement sifflés à l'arrivée.

Geraint Thomas hué à l'arrivée sur le podium 

Le Britannique Geraint Thomas, vainqueur à l'Alpe d'Huez, a été hué au moment de recevoir son maillot jaune.

"Si les gens n’aiment pas Sky et veulent faire juste la fête, ça va. Mais laissez-nous courir, ne touchez pas à la course, ne touchez pas  aux coureurs, ne nous crachez pas dessus, Ayez un peu de décence. Faites tout ce que vous voulez mais laissez-nous faire la course", a t-il expliqué.

Un comportement condamné par plusieurs cyclistes 

Un comportement critiqué par Koen de Kort, le coureur de l'équipe Trek-Segafredo, sur son compte Twitter : "Journée très difficile, je pense que chaque coureur a souffert aujourd'hui mais j'adore toujours l'Alpe d'Huez. Merci aux spectateurs pour tous les encouragements. Des frissons. Par ailleurs, s'il vous plaît, respectez chacun et TOUS les coureurs. Laissez nous tous juste faire notre course et s'il vous plaît, arrêtez les huées. Ça suffit maintenant. Le cyclisme est un sport formidable, ne le gâchez pas", a t-il expliqué. 

Selon le coureur belge Oliver Naesen de l'équipe AG2R La Mondiale "c'est honteux". "Ça m’énerve énormément. Il s’agit souvent d’adultes accompagnés d’enfants et sifflant un coureur [Geraint Thomas donc] qui a tout à fait le droit de courir, qui n’est pas suspendu. Il faut vraiment être stupide et con, il n’y a pas assez de mots pour dire à quel point ce sont des imbéciles" a lâché le coureur belge au terme de la 12e étape du Tour. 

Christian Prudhomme souhaite que les dérapages soient "fermement" condamnés

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France cycliste, appelle, ce vendredi, sur franceinfo, à "condamner fermement tous ces dérapages", après les sifflets qui ont visé, jeudi, dans la montée de l'Alpe d'Huez, les coureurs de l'équipe Sky, notamment le maillot jaune et vainqueur de l'étape Geraint Thomas et le quadruple vainqueur de la Grande Boucle Chris Froome.

"Ce que j'ai envie de dire, c'est d'appeler les gens à la sérénité, ce qui me paraît indispensable après la montée de l'Alpe d'Huez d'hier. Ce qui me paraît indispensable, c'est de respecter les coureurs, tous les coureurs, les champions, tous les champions" a t-il expliqué. 

"Une des forces du vélo, de tout temps, c'est que, justement, quand on aime un champion on l'applaudit, et qu'on n'est pas obligé de siffler l'autre ou les autres. Le public du Tour de France est, dans une immense majorité, un public bienveillant, il y a eu des dérapages hier, sur la deuxième partie de la montée, il faut condamner fermement tous ces dérapages." a t-il ajouté.