Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2019

Tour de France 2019 dans la Loire et la Haute-Loire : "une très grande fierté" pour le maire de Saint-Étienne

jeudi 25 octobre 2018 à 19:42 Par Marie Rouarch, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu Pays d'Auvergne

C'est officiel : le Tour de France 2019 passera deux jours dans la Loire et la Haute-Loire, mi-juillet. Le tracé de la Grande Boucle a été dévoilé ce jeudi à Paris, notamment devant des élus locaux ravis de recevoir ce grand rendez-vous sportif de l'été.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et le président du Tour de France, Christian Prudhomme, lors de la présentation du parcours, à Paris
Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne et le président du Tour de France, Christian Prudhomme, lors de la présentation du parcours, à Paris © Radio France - Stéphane Garcia

Auvergne-Rhône-Alpes, France

Les organisateurs du Tour de France n'ont pas contredit les prévisions : le Tour de France 2019 fera bien étape dans la Loire et la Haute-Loire, les 13 et 14 juillet prochains. Une huitième étape Mâcon-Saint-Étienne et une neuvième étape Saint-Étienne-Brioude, comme annoncé, pour le plus grand bonheur des élus et sportifs du cru.

Un passage au pays de Romain Bardet

La neuvième étape de la Grande Boucle se déroulera en terrain connu pour Romain Bardet, le coureur de l'équipe AG2R, avec une arrivée dans sa ville natale, Brioude, qui n'avait plus passer vu le Tour depuis 2008. Cette arrivée "est une belle récompense pour toute une région et pour les gens qui font vivre le vélo en Auvergne. Un beau clin d’œil à ce lien que j’ai avec la ville de Brioude, qui est ma ville de naissance. Ce sera vraiment quelque chose d’exceptionnel encore pour moi de pouvoir rouler à domicile sur les routes auvergnates. J’ai encore des souvenirs frémissants de mon passage il y a deux ans en Auvergne."

Ça s'annonce comme une belle fête - Romain Bardet

Une aubaine économique pour Saint-Étienne et Brioude

Ravis aussi, évidemment, les maires des villes-étapes de la région. Saint-Étienne, d'abord. Gaël Perdriau très satisfaits d'accueillir cet "événement à résonance internationale"

La ville va débourser environ 200 000 euros pour accueillir à la fois une arrivée et un départ d'étape. Un investissement vite rentabilisé selon le maire stéphanois : "en termes d’images, les retombées sont incalculables puisque ce sont des heures de télévision sur plus de 100 chaînes dans le monde entier, ça n’a pas de prix. Et puis économiquement, on l’a vu à l’occasion du Tour de France accueilli en 2014, on l’a vu pour le départ du Dauphiné Libéré, on l’a vu pour l’Euro 2016, voir Saint-Etienne s’afficher pour deux étapes importantes au coeur du Tour de France, c’est très bénéfique et une très grande fierté, bien sûr !"

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne

Le maire de Brioude, Jean-Jacques Faucher, se réjouit d'accueillir Romain Bardet et le peloton du Tour de France dans sa commune - Radio France
Le maire de Brioude, Jean-Jacques Faucher, se réjouit d'accueillir Romain Bardet et le peloton du Tour de France dans sa commune © Radio France - Stéphane Garcia

Fierté partagée par le maire de Brioude. Jean-Jacques Faucher a lui aussi gardé un large sourire aux lèvres pendant la présentation du tracé de cette Grande boucle 2019. "Être ville étape, ça signifie que dans le monde entier qu’on verra une arrivée à Brioude, qu’on parlera de Brioude, qu’on montrera des photos de Brioude !" s'enthousiasme-t-il.

On parle de Paris 2024 mais pour nous ce sera Brioude 2019 ! - Jean-Jacques Faucher, maire de Brioude

Jean-Jacques Faucher attend aussi des retombées économiques directes, dans sa ville de Haute-Loire. "Les gens vont venir de toute l'Auvergne, quelques dizaines de milliers de personnes. Ça veut dire des hôtels pleins, des restaurants, etc. Tout ça, ça va être colossal. Une petite ville, si elle veut peser, il faut qu’elle soit connue, il faut qu’elle montre ce qu’elle fait, ce qu’elle sait faire, c’est aussi là-dessus que se joue son développement et son avenir."

Jean-Jacques Faucher, maire de Brioude

Le profil des deux étapes

A quoi s'attendre pour ces deux étapes dans notre région ? Réponse de Thierry Gouvenou, directeur technique chez ASO, la société organisatrice de la Grande Boucle. "Mâcon-Saint Etienne, c’est une étape qui sur le terrain va s’avérer très délicate, très dure, on est entre 3 600 – 3 700 mètres de dénivelé, un enchaînement de petits cols,de montées raides et ça va être le cas pendant 150 kilomètres. C’est tout à fait un terrain propice pour une attaque d’envergure, pour aller chercher un maillot jaune et le conserver sur plusieurs jours. Celle d’après est un petit peu moins difficile, il y aura bien sûr ce fameux mur d’Aurec qu’on a mis au programme assez vite dans l’étape donc on peut s’attendre à une grosse bagarre jusqu’à ce moment là, une échappée de coureurs très forts qui iront s’expliquer dans le final de Brioude, où il y a encore une côte, à Saint-Just".

Thierry Gouvenou, "Monsieur Parcours" chez ASO

Mais selon le Monsieur Tracé du Tour de France, il sera a priori compliqué de voir Romain Bardet s'imposer dans sa ville natale, "le profil de l'arrivée est plus fait pour les sprinteurs ou les puncheurs, pas pour quelqu'un qui joue le classement général".