Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2019

Tour de France 2019 : les chances Bretonnes cette année

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Quatre bretons sont au départ de cette 106e édition du Tour de France. Ils sont répartis sur trois formations : Warren Barguil et Elie Gesbert d'Arkéa Samsic, David Gaudu de la Groupama-FDJ et Julien Simon de Cofidis. On fait le point sur leur chance de victoires d'étapes cette année.

Warren Barguil fait parti des favoris pour ce Tour et compte bien faire briller la Bretagne cette année
Warren Barguil fait parti des favoris pour ce Tour et compte bien faire briller la Bretagne cette année © Maxppp - Franck Dubray

Bretagne, France

Le Tour de France s'élance ce samedi de Bruxelles en Belgique. Les 176 coureurs partiront pour 21 étapes à travers la France. Et parmi eux, quatre Bretons seront au départ ce samedi, répartis sur trois formations. Celui qu'on attend le plus, forcément parmi les quatre Bretons engagés dans ce Tour de France, c'est le Morbihannais Warren Barguil. Il vient tout juste de remporter sa première tunique bleu-blanc-rouge il y a quelques jours à la Haye-Fouissière en Loire-Atlantique. Il semble donc être en jambes et bien mieux que l'année dernière, avec le souhait, sans doute, de réitérer sa belle saison 2017, où il avait gagné un maillot à pois et deux victoires d'étapes. 

À suivre également, le costarmoricain Elie Gesbert, son coéquipier à Arkéa-Samsic, lui aussi est en forme. Il est en nette progression selon son directeur sportif Emmanuel Hubert et certaines étapes de puncheurs pourrait bien lui correspondre. 

Julien Simon, de Montfort sur Meu, en Ille-et-Vilaine est lui aussi en jambes. Il vient de terminer deuxième lors des derniers championnats de France et il aurait même pu porter le maillot tricolore pour quelques petits centimètres. Le coureur de Cofidis sera sans aucun doute dans les belles échappées. 

Et puis le finistérien David Gaudu, principal animateur des championnats de France sera lui aussi au rendez vous. Le grimpeur de la formation Groupama-FDJ, coéquipier de Thibault Pinot, avait fait forte impression lors de son premier Tour de France l'an dernier. Si vous voulez mettre une pièce sur un coureur breton, en plus de Wawa (surnom de Warren Barguil), vous pouvez le faire sur David Gaudu, qui ramènera sans aucun doute une victoire d'étape à Landivisiau en fin de Grande Boucle.