Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2019

VIDÉOS - Tour de France 2019 : trois rencontres sur la route de la 5e étape entre Saint-Dié et Colmar

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Le 10 juillet, la 5e étape du Tour de France 2019 relie Saint-Dié (Vosges) à Colmar (Haut-Rhin). Le cycliste reporter de France Bleu Alsace Luc Dreosto nous emmène à Fouday, Wisches et Sélestat rencontrer trois personnalités pour trois histoires de la Grande Boucle.

A Fouday, Wisches et Sélestat, trois rencontres, trois histoires sur la route du Tour de France en Alsace.
A Fouday, Wisches et Sélestat, trois rencontres, trois histoires sur la route du Tour de France en Alsace. © Radio France - Blandine Costentin

Alsace, France

Le Tour de France, c'est du sport, une aventure humaine et plein d'anecdotes qui jalonnent plus de 100 ans d'histoire. Non seulement Luc Dreosto, journaliste (très) sportif à France Bleu Alsace a testé la 5e étape du Tour 2019, qui se dispute le 10 juillet entre Saint-Dié et Colmar, mais il s'est aussi arrêté sur la route à la rencontre de ces petites histoires qui font le sel de la Grande Boucle. Rappelons que le Tour 2019 a lieu entre le 6 et le 28 juillet, de Bruxelles aux Champs-Elysées à Paris.

A Fouday, Hélène Goetz nous raconte les liens entre l'hôtel familial et le Tour ; à Wisches, l'ancien cycliste professionnel Alain Vigneron jette un oeil avisé sur le tracé de la 5e étape ; à Sélestat, le responsable de la communication Grégory Frantz explique comment sa ville a réussi à décrocher le passage de la course.

"Chez Julien", à Fouday, le Tour, c'est une histoire de famille

Hélène Goetz est la troisième génération d'hôtelier Chez Julien à la sortie de Fouday, dans le Bas-Rhin. Julien, c'est son grand-père qui, avec Yvette son épouse, a fondé l'établissement en 1955. Comme le couple n'avait pas beaucoup de moyens, il saisit l'occasion du passage du Tour de France, la même année, pour organiser un barbecue avec orchestre, sur le parking devant l'établissement. Le succès est tel que le jeune couple pourra se lancer plus confortablement. "Le Tour leur a donné un élan fantastique", raconte leur petite-fille.

Voilà que 64 ans après, pour le passage du Tour, Hélène Goetz organise à nouveau le 10 juillet une guinguette devant son hôtel, pour faire la fête au passage du Tour, avec la participation de la fanfare de Fouday, une chanteuse, une piste de danse, "avec nos clients et amis". Situé cette année sur la route de la 5e étape, Fouday est au coeur de la haute-vallée de la Bruche, où les cyclistes peuvent s'en donner à coeur joie.

Depuis "La drille au bord de l'eau" à Wisches, Alain Vigneron garde un oeil sur la route du Tour  

Cycliste professionnel dans les années 80, Alain Vigneron a été le coéquipier de Bernard Hinault, Laurent Fignon ou encore Greg LeMond. Conseiller technique régional auprès de la Ligue d'Alsace de cyclisme pendant une vingtaine d'années, il est devenu, à la retraite, organisateur de mariages, dans l'ancienne scierie de son grand-père, qu'il a restaurée, à Wisches. Ça s'appelle "La drille au bord de l'eau" et c'est une ancien vélo qui sert de panneau indicateur.

Depuis Wisches, à un jet de pierre de la 5e étape, Alain Vigneron jette un oeil d'expert sur le tracé. La côte de Grendelbruch, il la connait par coeur, il a même failli y laisser la vie après une chute... Pour l'ancien cycliste pro, les Vosges n'ont pas encore acquis le statut des grandes étapes alpines et pyrénéennes, mais, c'est un "haut-lieu de résistance" : à défaut d'y gagner le Tour, cinq jours après le départ, on peut le perdre, en tout cas perdre des minutes qui compteront à Paris. 

Comment Sélestat a récupéré le Tour de France 2019

Sur le tracé initial de la 5e étape, Sélestat ne figurait pas. Un regret pour le maire, Marcel Bauer, d'autant que la ville d'Alsace centrale n'avait plus vu le Tour de France depuis 1961 (il est aussi passé en 1923 et 1948). "Il a fait usage de ses connaissances", raconte le responsable de la communication Grégory Frantz, "notamment André Renaudin, citoyen d'honneur de la ville de Sélestat" et directeur général d'AG2R La Mondiale, un groupe qui possède l'une des grosses équipes du peloton (Romain Bardet, Tony Gallopin ou encore Pierre Latour)

André Renaudin a joué les intermédiaires avec les organisateurs du Tour. Finalement, la 5e étape passe bien par Sélestat, sans éviter pour autant la commune voisine de Scherwiller, qui avait failli passer à la trappe. 

Au prix d'un petit détour, le km 93.5 de la 5e étape est à Sélestat, ville de la Bibliothèque humaniste, troisième ville d'Alsace pour les bâtiments historiques classés. "Le Tour, c'est de la notoriété", résume Grégory Frantz. Les caméras de télévision donneront à voir les paysages d'Alsace centrale aux millions de téléspectateurs à travers le monde. Quant aux Sélestadiens, non seulement ils verront passer les coureurs le 10 juillet -et la caravane publicitaire- mais ils pourront suivre l'étape en entier sur écran géant et profiter d'une soirée de fête.

Vidéo bonus : on a testé la 5e étape

Les impressions de notre cycliste reporter Luc Dreosto et les images des repérages sur la 5e étape du Tour de France, entre Saint-Dié et Colmar.