Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2021

Tour de France 2021 : les coureurs français à suivre et les grands favoris de cette 108e édition

Le Tour de France 2021 part ce samedi de Brest. Pour cette 108e édition, les équipes vont parcourir 3.383 km en passant par les Alpes, le Mont Ventoux et les Pyrénées. Les coureurs Français ont-ils des chances de briller cette année ? Qui sont les grands favoris ? On fait le point.

Tour de France 2021 : qui sont les Français à suivre ? Qui sont les grands favoris cette année ?
Tour de France 2021 : qui sont les Français à suivre ? Qui sont les grands favoris cette année ? © AFP - DAVID STOCKMAN / BELGA MAG

Alors que la 108e édition du Tour de France s'élance samedi 26 juin depuis Brest, il est l'heure de passer en revue les effectifs. Quels Français faudra-t-il suivre ? Qui sont les grands favoris cette année ? France Bleu fait le point. 

Les Français qui peuvent briller au classement général

Successeur désigné de Thibaut Pinot au sein de la Groupama-FDJ, David Gaudu sera LE coureur français à suivre cette année. Le cycliste de 24 ans aborde le Tour en visant le Top 10 du classement général. Motivation supplémentaire pour le Finistérien : la Grande Boucle part cette année de ses terres bretonnes. David Gaudu a déjà fait part de ses intentions : "Ça peut être une petit rêve d'aller chercher un maillot jaune et une victoire d'étape en haut de Mûr-de-Bretagne (arrivée de la deuxième étape)".

David Gaudu (Groupama-FDJ) est le Français le plus prometteur pour intégrer le Top 10 cette année
David Gaudu (Groupama-FDJ) est le Français le plus prometteur pour intégrer le Top 10 cette année © AFP - GIUSEPPE CACACE

Autre homme à suivre évidemment : Julian Alaphilippe. Au vu de ses derniers résultats en contre-la-montre, de son titre de Champion du monde et de son mémorable Tour 2019, le Français est en mesure de faire vibrer les fans de vélo cette année. Néanmoins le puncheur de la Deceuninck se montre prudent : "Je pense que ce sera compliqué de gagner cette année, mais pourquoi pas l'an prochain ?" Alaphilippe vise néanmoins une victoire d'étape, notamment la cinquième avant le contre-la-montre individuel. Les deux premières étapes, au profil accidenté, devraient également lui plaire. 

Les Français qui ont des chances de gagner des étapes

La France dispose d'un vivier de coureurs au profil très différents qui peuvent briguer des victoires d'étape. Du côté des sprinteurs, on pourra compter sur Arnaud Démare (Groupama-FDJ), déjà auréolé de huit victoires cette saison et également sur Christophe Laporte (Cofidis), Bryan Coquard (BB Hotels) et Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic). Pas moins de huit étapes sont répertoriées comme plates et devraient être le théâtre de sprints massifs.

Arnaud Démare lors des Boucles de la Mayenne 2021
Arnaud Démare lors des Boucles de la Mayenne 2021 © AFP - Laurent Lairys / DPPI

Pour les étapes vallonnées, outre le maître-atout Julian Alaphilippe, il faudra garder un œil sur le double vainqueur d'étape sur le Tour 2017 Warren Barguil (Arkéa-Samsic) ou Benoît Cosnefroy (AG2R Citroën). Ces deux-là devraient être les meilleures chances françaises, malgré un palmarès pour l'heure maigre cette saison. 

En montagne, Guillaume Martin (Cofidis) visera une victoire d'étape. Douzième du général en 2019, onzième en 2020, le Normand a relégué la course au maillot jaune au second plan pour cette édition, en raison notamment des deux contre-la-montre au programme (5e et 20e étapes). En forme sur le récent Tour de Suisse et déjà vainqueur d'étape sur la Vuelta en 2016, Pierre Latour (TotalEnergies) pourrait aussi surprendre dans les ascensions. 

Les Français qui débutent

Plusieurs coureurs français font leur grand début sur le Tour cette année. C'est le cas d'Aurélien Paret-Peintre et Dorian Godon, 25 ans tous les deux. La direction d'AG2R Citroën a choisir de récompenser des coureurs déjà vainqueurs cette saison. Le premier a gagné le GP La Marseillaise et le second vient de s'adjuger Paris-Camembert pour la deuxième année d'affilée. 

Attention également à Bruno Amirail : principal lieutenant de Gaudu, le Tarbais de 27 ans compte deux podiums sur le dernier mois. 

Les Français qui sont absents

Deux coureurs français d'importance ne seront pas présents au départ du Tour cette année : Thibaut Pinot et Romain Bardet. Ce dernier, arrivé dans l'équipe DSM en début de saison, a disputé le Giro en mai et s'alignera aussi sur la Vuelta en août. 

Pinot, troisième du Tour en 2014, soigne quant à lui des douleurs au dos persistances et n'a plus couru en compétition depuis avril. Le spécialiste du contre-la-montre Rémi Cavagna (Deceuninck), sacré Champion de France dimanche dernier à Epinal, fait l'impasse sur la Grande Boucle après avoir déjà disputé le Tour d'Italie en mai. 

Vainqueur d'une étape en 2015, Alexis Vuillermoz (TotaleEnergies) est lui aussi forfait, sur blessure (fracture du bassin). 

 Les grands favoris cette année

Qui portera le maillot jaune sur les Champs-Elysées le 18 juillet ? Il y a de grandes chances que cette année encore, il faudra regarder du côté de la Slovénie. Tadej Pogačar (UAE Emirates), vainqueur du Tour en 2020 et de Liège-Bastogne-Liège cette année, a la ferme intention de réitérer l'exploit.

Mais son compatriote Primoz Roglic (Jumbo Visma), deuxième du Tour l'an dernier, compte jouer les trouble-fête. Il a choisi de renoncer à toute compétition depuis la fin avril et a tout misé sur l'entraînement dans sa préparation. 

Le Slovène Primoz Roglic lors du Paris-Nice 2021.
Le Slovène Primoz Roglic lors du Paris-Nice 2021. © AFP - Anne-Christine POUJOULAT

Mais les deux jeunes champions devront se méfier de l'expérimenté Geraint Thomas (Ineos), vainqueur du Tour en 2018 et troisième du Dauphiné cette année. A 35 ans, le Gallois paraît avoir retrouvé le niveau de ses meilleures saisons. Porté par l'équipe la plus armée du peloton, il pourrait devenir le plus âgé des lauréats depuis quasiment un siècle. 

Egalement au sein de l'équipe Ineos, l'Equatorien Richard Carapaz pourrait devenir la surprise de ce Tour 2021. Constant, solide, fiable, le vainqueur du Giro 2018 est mieux qu'un plan B. Il ne faudra pas non plus sous-estimer Rigoberto Uran (EF Education), deuxième du Tour en 2017, ni le novice Mathieu van der Poel (Alpecin), petit-fils de Raymond Poulidor. A 26 ans, il est en mesure de s'emparer du maillot jaune dès les deux premières étapes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess