Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

VIDÉO - Tour de France : on a reconnu l'arrivée de la 8e étape à Amiens avec Jimmy Casper

jeudi 12 juillet 2018 à 8:16 Par François Sauvestre, France Bleu Picardie

Avant l'arrivée, samedi, à Amiens de la 8e étape du Tour de France, France Bleu Picardie a accompagné Jimmy Casper pour une reconnaissance du final dans les rues de la ville. L'ex champion cycliste, spécialiste du sprint livre son analyse des sept derniers kilomètres.

Jimmy Casper au bout du Boulevard d'Alsace Lorraine avant d'arriver dans le quartier Saint-Leu à Amiens.
Jimmy Casper au bout du Boulevard d'Alsace Lorraine avant d'arriver dans le quartier Saint-Leu à Amiens. © Radio France - François Sauvestre

Amiens, France

"C'est une arrivée promise aux sprinteurs". En octobre dernier, en dévoilant le parcours de l'édition 2018 du Tour de France, les organisateurs de la course avaient déjà imaginé le scénario final cette huitième étape de la Grande Boucle entre Dreux et Amiens. Au bout de 181 kilomètres, les sprinteurs devraient, sauf surprise batailler pour le gain de cette étape dans les rues d'Amiens. 

C'est l'un des grands objectifs du local de l'étape. Arnaud Démare a déjà confié à France Bleu Picardie que s'il ne devait en gagner qu'une, comme l'an passé à Vittel, ce serait cette huitième étape du 14 juillet, jour de Fête Nationale. Avant cette grande fête du cyclisme qui va attirer des milliers de spectateurs dans les rues d'Amiens, France Bleu Picardie a reconnu les sept derniers kilomètres de cette étape en compagnie de Jimmy Casper.

L'ex champion cycliste, spécialiste du sprint et vainqueur d'une étape sur le Tour de France à Strasbourg en 2006 livre son analyse sur la fin de cette étape longue de 181 kilomètres à travers la Normandie et la Picardie. Pour Jimmy Casper, "l'entrée sur Amiens ne sera pas facile car il y a quelques petits coups de cul", observe le Montdidérien à l'arrivée sur Amiens en provenance du sud et de Salouël. 

Des pointes à 70 km/h

"C'est un parcours extrêmement rapide", pointe Jimmy Casper. Il faut en effet s'attendre à des pointes à 60 km/h dans le faux plat descendant de la rue Jean Moulin et même plus,"jusqu'à 70 km/h dans la rue Saint-Fuscien". L'artère est considérée comme une rampe de lancement vers le final. "En gros il faut compter un kilomètre en une minute", précise l'ancien sprinteur. En sept à huit minutes, les coureurs du Tour de France devraient donc avoir bouclé ce final Amiénois du 14 juillet.

Ne pas s'isoler

Après avoir descendu le boulevard d'Alsace Lorraine puis traversé le quartier Saint-Leu, le peloton s'élancera le long de la Somme. "C'est là que s'élancera le sprint", prévoit Jimmy Casper. "Le placement sera évidemment hyper important pour les sprinteurs. Ils ne doivent pas s'isoler", poursuit-il. Et l'ancien champion de livrer un exemple très concret : "Il faut au moins deux coéquipiers autour du sprinteur dans les rues de Saint-Leu. L'avant dernier s'écarte sur le rond-point en face de l'Esiee. Et le lanceur lui, fait à peu près 300 mètres".