Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

VIDÉO - Tour de France : ce qu'il faut retenir de cette première semaine de course

-
Par , , France Bleu

La première semaine du Tour de France 2020 s'est achevée ce dimanche à Laruns. Entre les chutes à répétition, le succès de Julian Alaphilippe puis sa sanction, et la terrible désillusion pour Thibaut Pinot, ce début de course a été mouvementé.

Première semaine mouvementée sur la route du Tour de France.
Première semaine mouvementée sur la route du Tour de France. © Maxppp - EPA/MAXPPP

Une semaine maintenant que le Tour de France 2020 rythme nos journées. Il s'est élancé le samedi 29 août, dans un climat très particulier en raison de l'épidémie de coronavirus. Ce dimanche, le Slovène Tadej Pogacar a remporté la 9e étape entre Pau et Laruns, le maillot jaune lui est sur les épaules de Primoz Roglic, avant une journée de repos ce lundi.

Mais que faut-il retenir de cette première semaine de course ? On fait le point avec notre envoyé spécial sur ce Tour 2020, Kevin Blondelle.

Les chutes en pagaille

La première étape de ce début de Tour 2020 à Nice a été marquée par des chutes à répétition. La pluie s'est invitée sur le parcours, rendant la route particulièrement glissante. Les Français Thibaut Pinot et Julian Alaphilippe sont d'ailleurs tombés, tout comme l'Australien Richie Porte et le Colombien Nairo Quintana. Les coureurs ont décidé de réduire l'allure, pour ne pas tomber et se blesser. 

A la suite de cette étape, plusieurs coureurs ont du abandonner le Tour : l'ex-champion du monde belge Philippe Gilbert (Lotto), à la rotule gauche fracturée, ou encore le champion d'Europe italien, Giacomo Nizzolo.

Alaphilippe en jaune... puis sanctionné

Julian Alaphilippe a remporté la deuxième étape à Nice, endossant par la même occasion le maillot jaune : "Il l'avait dit depuis des mois, cette étape lui correspondait particulièrement bien", souligne Kevin Blondelle, qui suit le Tour pour France Bleu. Le Français a franchi la ligne, les larmes aux yeux. Il a dédié sa victoire à son papa, décédé il y a peu. Il a ensuite gardé le précieux maillot pendant deux jours, avant de le perdre sur tapis vert.

En effet, durant l'étape entre Gap et Privas, un ravitaillement interdit a entraîné la perte du maillot jaune pour Julian Alaphilippe. Un des assistants de son équipe Deceuninck-Quick Step lui a tendu un bidon à 17 kilomètres de l'arrivée, soit au-delà de la limite réglementaire des 20 derniers kilomètres autorisée pour un ravitaillement en course. Une erreur d'inattention qui lui a fait perdre la première place au classement général, au profit du Britannique Adam Yates.

Thibaut Pinot en souffrance

Alors que son équipe, la Groupama FDJ, avait réalisé un très bon début de Tour, Thibaut Pinot a été lâché par le peloton samedi, à 40 kilomètres de l'arrivée, lors de la première étape de haute montagne, dans les Pyrénées. Touché au dos depuis sa chute à Nice, le Français a sombré, terminant à plus de 18 minutes de ses rivaux. Il a perdu quasiment toute chance de remporter la Grande boucle cette année : "un vrai crève-cœur" pour Kevin Blondelle, "ce Tour était taillé pour lui, il semblait taillé pour ce Tour".

Le Français, grand espoir de victoire sur ce Tour, s'est voulu rassurant samedi soir en disant qu'il n'allait pas abandonner. Désormais, Thibaut Pinot peut espérer remporter des victoires d'étape, reste à savoir si son dos le laissera tranquille. Il aura une journée de repos ce lundi à La Rochelle pour se soigner et récupérer.

Deux étapes pour Wout Van Aert

Wout Van Aert (Team Jubmo Visma) est peut-être l'homme de ce début de Tour de France. Le Belge a déjà remporte deux étapes : il s'est imposé à Privas lors de la 5e étape, et au sprint à Lavaur lors de la 7e étape. "C'est un peu le Julian Alaphilippe de l'an dernier, à qui tout sourit", analyse notre journaliste, Kevin Blondelle. 

En début d'année, le Belge avait déjà remporté deux courses italiennes majeures : les Strade Bianche et Milan-San Remo. Malheureusement, sur le Tour, on se souvient surtout l'an dernier de sa terrible chute : "Il a bien cru un moment qu'il ne remonterait jamais sur un vélo, donc le voir à ce niveau-là, cette année, c'est tout simplement bluffant".

Primoz Roglic, archi-favori, prend les commandes

Ce dimanche, à l'issue de la 9e étape, le Slovène Primoz Roglic (Jumbo Visma) a pris le maillot jaune, jusqu'ici sur les épaules d'Adam Yates. Il précède au classement Egan Bernal de 21 secondes. 

Après son abandon sur le Critérium du Dauphiné il y a trois semaines, le Slovène a rassuré ses supporters. Grand favori de ce Tour 2020, il a très bien géré cette première semaine de course et apparaît à l'aise. Avec son compatriote Tadej Pogacar, il semble en bonne position pour donner le tempo de la course.

Pas de cas de coronavirus pour le moment

C'est l'une des grandes incertitudes de ce Tour 2020 : y'aura-t-il une équipe exclue en raison de l'épidémie de coronavirus ? Pour le moment, aucun cas n'a été détecté selon nos informations. Les équipes risquent en effet l'exclusion si deux cas positifs sont détectés sur une période de sept jours dans leur effectif, encadrement compris. Sachant qu'une équipe aligne huit coureurs au départ du Tour mais compte, au total, une trentaine de personnes sur l'épreuve.

"On est prudent, mais la vie prend le dessus, le Tour a lieu, la fête continue. Je suis vraiment très content de ce que j'ai vu aujourd'hui", a déclaré Jean Castex au micro de France Télévisions samedi. Le Premier ministre, présent sur la route du Tour, a félicité les organisateurs et les services publics pour la mise en oeuvre des mesures de sécurité liées à la pandémie de coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess