Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France : ce que l'on sait de l'accueil du public à la Planche des Belles Filles

Les conditions d'accueil des spectateurs pour la 20e étape du Tour de France entre Lure et la Planche des Belles Filles le 19 septembre prochain font l'objet de nombreuses réunions. Si le virus ne vient pas tout chambouler, le public devrait pouvoir se placer dans la montée en portant un masque.

Des spectateurs collés les uns aux autres, une scène qui ne pourra pas se répéter cette année dans l'ascension de la Planche des Belles Filles
Des spectateurs collés les uns aux autres, une scène qui ne pourra pas se répéter cette année dans l'ascension de la Planche des Belles Filles © Maxppp - Alexandre Marchi

Comment organiser l'accueil des spectateurs ? A moins d'un mois de l'événement, les réunions se multiplient. En mairie de Lure, au conseil départemental, en préfecture, il s'agit de tout faire pour que la journée du 19 septembre prochain soit la plus réussie possible. Le département sera le théâtre de l'avant dernière étape du Tour de France : un contre la montre individuel de 36 km entre Lure et la Planchedes Belles Filles, la veille de l'arrivée à Paris. La grande boucle a été décalée de deux mois à cause de la pandémie mais le coronavirus n'a pas disparu et organiser les conditions d'accueil du public relève du casse-tête.

Des spectateurs autorisés dans la Planche

Personne ne sait comment le virus va évoluer d'ici le 19 septembre. Il y aura toujours cette épée de Damoclès au dessus de l'étape. Mais si tout va bien, le public devrait pouvoir monter à pied ou à vélo dans la Planche des Belles Filles, se répartir tout au long des six kilomètres d'ascension. Les bus les déposeront au pied, comme d'habitude. Aucun véhicule en revanche ne sera autorisé à monter, hormis ceux de l'organisation.

Le parcours découpé en zones de 5 000 spectateurs

Le parcours lui sera divisée en plusieurs zones avec une jauge de 5 000 spectateurs maximum dans chacune de ces zones. Par exemple, il y aura un espace bien délimité pour le départ à Lure autour de l'Esplanade Charles de Gaulle, une autre zone de 5 000 personnes à l'arrivée au sommet. Sur le tracé, les services de la Préfecture sont aussi entrain de répertorier les endroits susceptibles d'accueillir le plus de monde pour créer des sortes de "fans zones".

Vers le port du masque obligatoire pour les spectateurs

Sur l'ensemble du tracé, un mètre de distance devra être respecté entre chaque spectateur ou groupe de spectateurs. Le public devra également porter un masque au bord des routes. Un arrêté préfectoral devrait être pris en ce sens.

La carte de la 20e étape

Choix de la station

À venir dansDanssecondess