Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

Tour de France : Christian Prudhomme "absolument ravi d'être là au Pays Basque. Ça va être une vraie belle bagarre"

samedi 28 juillet 2018 à 14:54 Par Olivier Uguen, France Bleu Pays Basque

A 24 heures de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le contre-la-montre individuel de 31 kilomètres se court au Pays Basque, ce samedi, de Saint-Pée-sur-Nivelle à Espelette. Pour le directeur du Tour "ça va être la dernière bagarre, la bataille pour le podium". Les 1ers coureurs sont partis à midi.

Christian Prudhomme, le patron du Tour de France
Christian Prudhomme, le patron du Tour de France © Maxppp -

"Il y a un vrai point d'interrogation pour le podium et pour la victoire d'étape". C'est l'analyse du directeur du Tour, Christian Prudhomme, invité de France Bleu ce samedi matin, alors que les coureurs ont commencé à s'élancer du fronton de Saint-Pée sur-Nivelle à la mi-journée. La bataille pour les deux dernières places du podium, notamment, promet d'être intense, Dumoulin, Roglic, Froome se tenant en 32 secondes au classement général.

Un parcours "rude, technique, athlétique"

"Je suis ravi d'être là, a-t-il expliqué. Parce que le chrono est sportivement probant - tout le monde l'a dit. Et ça va être la dernière bagarre, la bataille pour le podium. On imagine pas que Geraint Thomas puisse être détrôné, il n'a jamais été en difficulté depuis 10 jours. En revanche, pour le podium et il y aura une vraie belle bagarre sur un parcours que Thierry Gouvenou (directeur de course) a tracé et qui est absolument magnifique, qui est rude, technique, athlétique, avec des descentes parfois sinueuses, avec des montées parfois très raides, dont on va voir tout ça avec envie et enthousiasme".

Un pronostic ? "Tous ceux qui sont dans les premières places du classement sont d'excellents rouleurs. Le champion du monde c'est Dumoulin. Geraint Thomas, pas besoin de faire un dessin, il a gagné le contre-la-montre l'année dernière initial du Tour de France à Düsseldorf. Il est double champion du monde olympique sur la piste de poursuite, les poursuiteurs sont de grands rouleurs (...). Donc il y a un vrai point d'interrogation pour le podium et pour la victoire d'étape".

"Mais souvent, cette victoire d'étape dans le dernier chrono indique le Tour de l'année suivante. Il y a des gens qui prennent position, donc ça va vraiment vraiment compter", a-t-il conclu. 

145 coureurs au départ de Saint-Pée-sur-Nivelle

La "lanterne rouge" du Tour, l'Américain Lawson Craddock, s'est élancé en premier coureur samedi, à 12h, pour le contre-la-montre de la 20e étape du Tour de France, à Saint-Pée-sur-Nivelle (Pyrénées-Atlantiques). L'enfant du pays Romain Sicard a pris le départ peu après 14h. Le Gallois Geraint Thomas, porteur du maillot jaune, prendra le départ à 16h29.

Cette 20e étape du Tour de France entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette est à vivre toute la journée sur France Bleu. Emission spéciale jusqu'à 19h.