Cyclisme DOSSIER : Le Tour de France 2017

Tour de France : combien gagnent les coureurs et le vainqueur ?

Par Denis Souilla, France Bleu vendredi 30 juin 2017 à 17:53 Mis à jour le lundi 17 juillet 2017 à 9:51

Le podium du classement général du Tour de France 2016, de gauche à droite : Peter Sagan (Tinkoff), Chris Froome (Sky), Adam Yates 'Orica GreenEdge) et Rafal Majka (Tinkoff).
Le podium du classement général du Tour de France 2016, de gauche à droite : Peter Sagan (Tinkoff), Chris Froome (Sky), Adam Yates 'Orica GreenEdge) et Rafal Majka (Tinkoff). © AFP - DAVID STOCKMAN / BELGA MAG / BELGA

Le Tour de France, c'est une histoire de maillots - jaune, vert, à pois, blanc - et une histoire d'argent. Près de 2,3 millions d'euros de primes et bonus seront distribués cette année sur la course. La somme est partagée selon le classement d'étape, le général ou les maillots portés.

Près de 2,3 millions d'euros de dotations seront distribués cette année aux coureurs du 104e Tour de France. Tout est réparti selon les classements des étapes, selon leur maillot éventuel et les poins marqués, selon leur place dans le classement général, selon les sprints intermédiaires ou passages spéciaux.

Le porteur du maillot jaune sur les Champs-Élysées à Paris se voit verser une somme de 500.000 euros. Le deuxième a droit à une prime de 200 000 euros et le troisième a cinq fois moins que le vainqueur soit 100 000 euros. L'usage veut que toutes les primes remportées par une équipe soient mises en commun et distribuées équitablement par la suite.

Les sommes gagnées dans le classement général

  • 1er : 500 000 euros (maillot jaune)
  • 2e : 200 000 euros
  • 3e : 100 000 euros
  • 4e : 70 000 euros
  • 5e : 50 000 euros
  • 6e : 23 000 euros
  • 7e : 11 500 euros
  • 8e : 7600 euros
  • 9e : 4500 euros
  • 10e : 3800 euros
  • 11e : 3000 euros
  • 12e : 2700 euros
  • 13e : 2500 euros
  • 14e : 2100 euros
  • 15e : 2000 euros
  • 16e : 1500 euros
  • 17e : 1300 euros
  • 18e : 1200 euros
  • 19e : 1100 euros
  • Du 20e au 160e : 1000 euros

Le classement de l'étape

  • 1er : 11 000 euros (vainqueur d'étape)
  • 2e : 5500 euros
  • 3e : 2800 euros
  • 4e : 1500 euros
  • 5e : 830 euros
  • 6e : 780 euros
  • 7e : 730 euros
  • 8e : 670 euros
  • 9e : 650 euros
  • 10e : 600 euros
  • 11e : 540 euros
  • 12e : 470 euros
  • 13e : 440 euros
  • 14e : 340 euros
  • Du 15e à 20e : 300 euros

Le classement final du meilleur grimpeur

  • 1er : 25 000 euros (maillot à pois)
  • 2e : 15 000 euros
  • 3e : 10 000 euros
  • 4e : 4000 euros
  • 5e : 3500 euros
  • 6e : 3000 euros
  • 7e : 2000 euros
  • 8e : 2000 euros

Le classement final du meilleur jeune (25 ans et moins)

  • 1er : 20 000 euros (maillot blanc)
  • 2e : 15 000 euros
  • 3e : 10 000 euros
  • 4e : 5 000 euros

À chaque sprint intermédiaire

  • 1er : 1500 euros
  • 2e : 1000 euros
  • 3e : 500 euros

Le classement final par équipe

  • 1er : 50 000 euros
  • 2e : 30 000 euros
  • 3e : 20 000 euros
  • 4e : 12 000 euros
  • 5e : 8000 euros

Les primes spéciales

  • Une journée avec le maillot jaune : 500 euros
  • Une journée avec le maillot vert du meilleur sprinteur : 300 euros
  • Une journée avec le maillot à pois du meilleur grimpeur : 300 euros
  • Une journée avec le maillot blanc du meilleur jeune : 300 euros
  • Le coureur le plus combatif du jour : 2000 euros
  • Le coureur le plus combatif du Tour : 20 000 euros
  • Passer le sommet du Galibier en tête (17e étape) : 5000 euros
  • Passer un col hors-catégorie en tête : 800 euros
  • Passer un col de 1re catégorie en tête : 650 euros
  • Passer un col de 2e catégorie en tête : 500 euros
  • Passer un col de 3e catégorie en tête : 300 euros
  • Passer un col de 4e catégorie en tête : 200 euros

Pourquoi les coureurs cyclistes gagnent-ils de l'argent sur le Tour de France ?

La question peut se poser sur le Tour comme sur le Giro en Italie ou la Vuelta en Espagne. Un cycliste professionnel c'est un coureur salarié au sein d'une équipe cycliste qu'il représente lors des courses officielles. Le vélo, c'est donc son métier, il est donc payé par son équipe et reçoit aussi des primes, selon ses performances, versées par les organisateurs des courses auxquelles il participe. Il peut aussi recevoir des sommes liées à des contrats publicitaires.

Qui sont ceux qui gagnent le plus ?

En 2016, Nacer Bouhanni (Cofidis) était le cycliste français le mieux payé avec plus 1,35 million d'euros de revenus par an. Ceux de Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Thibaut Pinot (FDL), Thomas Voeckler (Direct Energie) et Tony Gallopin (Lotto Soudal) varient de 500 000 à 750 000 euros. Chez AG2R La Mondiale, le salaire minimum est d'environ 3500 euros brut par mois et le salaire moyen d'environ 9000 euros brut.

Si la plupart des coureurs du Tour de France ne gagnent pas plus de 20 000 euros brut par mois, certaines sommes donnent le tournis. Chris Froome (Sky) touche environ 5,2 millions d’euros chaque année devant Alberto Contador (Tinkoff) avec près de 5 millions d'euros annuels.

Les maillots du Tour de France

  - Aucun(e)

Suivre le Tour de France