Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France : confinement, report ou annulation ? Le Poitou-Charente hésite entre espoir et résignation

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le Tour de France 2020 viendra-t-il en Poitou-Charentes comme prévu du 6 au 9 juillet, avec des spectateurs le long des routes malgré l'épidémie de Covid-19 ? Le président de Charentes Tourisme y croit encore, l'ancien coureur Michel Grain est favorable, lui, à son annulation.

Julian Alaphilippe en jaune sur le Tour de France en 2019
Julian Alaphilippe en jaune sur le Tour de France en 2019 © Maxppp - PQR

Le passage du Tour de France du 6 au 9 juillet en Poitou-Charentes s'annonçait comme une grande fête : 17 ans que le tour n'était pas venu en Charente-Maritime, une étape inédite était programmée entre l'île d'Oléron et l'île-de-Ré, les habitants de Chatellaillon se réjouissaient d'avoir un départ d'étape comme ceux de Chauvigny, ceux de Poitiers de voir une arrivée. Cette édition 2020 promettait d'être riche en images ! 

Mais le covid-19 pourrait tout remettre en cause : la ministre des sport évoquait ce mercredi sur France Bleu un possible huis clos. "tous les scénarii sont à l'étude" selon Roxana Maracineanu. Le report voire l'annulation de cette édition sont également envisagés par l'organisateur qui discute avec le gouvernement mais "il est encore trop tôt pour se prononcer" assure l'ancienne championne de natation. L'hypothèse de huis-clos évoqué par la ministre a fait fortement réagir Dominique Bussereau, le président du Conseil Départemental de la Charente-Maritime sur twittter : "je lui suggère d'autres projets intéressants : les 24 heures du mans en voitures à pédales et le défilé du 14 juillet avec des légo" 

600 000 euros investis sur le tour en Poitou-Charentes

Tout va se décider au 1er mai selon Stéphane Villain président de Charentes Tourisme, en charge du dossier "Tour de France" au Conseil Général de Charente-Maritime. "J'y crois encore" dit-il. Si au 1er mai "on est sorti du confinement, on pourra l'organiser dans les meilleures conditions sinon, ce sera plus compliqué". Il se refuse pour l'instant à penser à toute modification. La Charente-Maritime a dépensé 400 000 euros pour accueillir le tour pour sa journée de repos, organiser une étape entre les iles de ré et d'oléron, et un départ d'étape de Chatelaillon. La ville de Poitiers a mis 120 000 euros pour l'arrivée de la 11ème étape, et Chauvigny (86) a déboursé 80 000 euros pour le départ de la 12ème. "On sait qu'on peut peut multiplier par 10 ce que ça pourrait ramener comme retombées économiques" estime Stéphane Villain, le Tour de France est "diffusé dans 190 pays et vu par 3 milliards de téléspectateurs". En terme de retombées immédiates pour les hotels et commerces, la caravanne du Tour c'est 4 500 personnes qui se déplacent dont 1 200 pour le seul organisateur ! 

ça ne serait pas vraiment un tour de France" - Michel Grain, ancien cycliste professionnel

L'ancien coureur professionnel Michel Grain, 77 ans, un ancien du tour qui vit à Chauvigny refuse d'imaginer la course sans ses spectateurs : "pour moi, ça ne serait pas vraiment un tour de France, ce serait vraiment triste". Pour l'ancien coureur, un maintien de l'épreuve est impossible : "les gars ne vont pas être préparés correctement, certains peuvent peut-être s’entraîner, d'autres pas", Michel Grain le dit tout net, il préfère que le Tour soit reporté. Même si autour de Chauvigny beaucoup d’événements étaient prévus "certains ont déjà repéré l'étape pour la faire en cyclotourisme, du coté de Valvivienne, il devait y avoir quelque chose d'important avec de vieux vélos, une bonne ambiance se préparait" dit-il avec regret. Mais ce qui l'attriste le plus, c'est l'éventuelle annulation de l'inauguration de la place de Chauvigny, qui devait être rebaptisée "Raymond Poulidor", la cérémonie est prévue le 26 mai en présence de Christian Prud'homme, le patron du Tour de France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu