Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France : coup de théâtre la veille de l’arrivée, Pogacar détrône Roglic

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Incroyable renversement de situation ce samedi lors de la 20e et avant-dernière étape du Tour de France. A La Planche des Belles Filles, le Slovène Tadej Pogacar a pris le maillot jaune au détriment de son compatriote Primoz Roglic, pourtant archi-favori.

Tadej Pogacar en jaune à l'issue de l'avant-dernière étape du Tour de France
Tadej Pogacar en jaune à l'issue de l'avant-dernière étape du Tour de France © AFP - Christophe Ena / POOL / AFP

On croyait le maillot jaune solidement campé sur les épaules du Slovène Primoz Roglic mais c'était sans compter sur son compatriote Tadej Pogacar. Le jeune coureur de 21 ans a écrasé la 20e et avant-dernière étape du Tour de France ce samedi à La Planche des Belles Filles. A la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le Slovène de l'équipe UAE Emirates a réussi à totalement renverser la situation.

Tadej Pogacar a distancé de 1 minute 56 secondes Primoz Roglic, qui portait le maillot jaune depuis la 9e étape. Au classement de l'étape, il a également repoussé le deuxième, le Néerlandais Tom Dumoulin, à 1 min 21 sec, selon un chronométrage officieux. Il prend ainsi la première place au général avec 59 secondes d'avance sur Roglic avant la dernière étape, en principe sans conséquence sur le classement.

Un renversement de situation inédit depuis 1989

S'il gagnait le Tour, le Slovène, qui fêtera son 22e anniversaire lundi, serait le plus jeune vainqueur de l'après-guerre. "Je suis en plein rêve, je ne sais pas quoi dire. On rêvait de ça depuis le début et on a réussi. C'est incroyable, a réagi le jeune coureur. On a fait une reconnaissance et je connaissais chaque virage, chaque endroit où accélérer. Je n'entendais mon directeur à la radio que sur la première partie. Ensuite, je n'entendais plus rien dans la montée avec le bruit de la foule. Mais je connais bien la montée alors je suis allé à fond jusqu'au bout".

Un tel renversement de situation ne s'était pas produit sur le Tour depuis l'édition de 1989, quand l'Américain Greg LeMond avait dépossédé Laurent Fignon du maillot jaune le dernier jour de la course, dans le "chrono" se terminant sur les Champs-Elysées.

"Une mauvaise journée" pour Roglic

Primoz Roglic a reconnu avoir passé "une mauvaise journée ce samedi" et que "Tadej était bien bien meilleur" que lui. Selon le Slovène, son compatriote "mérite sa victoire, félicitations à lui. C'est un coureur très talentueux, on le savait. S'il continuer à courir comme ça, c'est le gars à suivre pour les prochaines années".

"J'avais les écarts dans l'oreillette, je savais ce qui se passait, je n'ai tout simplement pas pu pousser aussi vite que je l'aurais voulu. J'étais en train de me battre contre moi-même", a déploré le coureur de 30 ans.

Désormais deuxième au classement général, Primoz Roglic n'a pas caché sa déception : "Je ne peux pas changer la personne que je suis. Mais j'ai beaucoup d'émotions, vous savez, je vais pleurer, je l'ai déjà fait peut-être". "Aujourd'hui, je me suis battu sur chaque mètre du parcours, j'ai essayé de me donner à fond. Je n'ai pas vraiment su que je n'étais pas dans une bonne journée. C'est toujours mieux d'entendre les écarts et de savoir qu'on est devant, moi je perdais du temps, je perdais du temps, c'est dur," a expliqué l'ex maillot jaune.

Un "duel incroyable" selon Emmanuel Macron

Le chef de l'Etat a réagi ce samedi soir sur Twitter. "Duel incroyable, digne des plus grands entre Tadej Pogacar et Primoz Roglic aujourd’hui à la Planche des Belles Filles", a souligné Emmanuel Macron.

Après cette étape de légende nous n’avons qu’une hâte : retrouver dès l’année prochaine cette grande fête populaire et sportive qui fait la fierté du pays. - Emmanuel Macron

Choix de la station

À venir dansDanssecondess