Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2021

Tour de France : "il y a forcément de la déception" pour Marc Madiot, manager de l'équipe Groupama-FDJ

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Marc Madiot, le manager mayennais de la Groupama-FDJ, dresse un bilan mitigé de son équipe sur le Tour de France 2021. Aucune victoire d'étape, une 11ème place au classement général avec David Gaudu à près de 20 minutes du Slovène Tadej Pogačar qui a été sacré pour la deuxième année de suite.

Un Tour de France qui n'a pas donné entière satisfaction à Marc Madiot
Un Tour de France qui n'a pas donné entière satisfaction à Marc Madiot © Maxppp - Francis Nicolas/Maxppp

Une victoire d’étape et un maillot jaune pour Julian Alaphilippe à Landerneau lors du Grand Départ fin juin. Et puis après ça, rien ou peu. 

Le cyclisme français a souffert sur le Tour de France 2021. En l’absence de Romain Bardet et de Thibaut Pinot, personne n'avait imaginé une place sur le podium. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'équipe de Marc Madiot n'a vraiment pas été à la fête. Alors certes, la seconde moitié du Tour a été meilleure que son entame, marquée par deux abandons et deux arrivées hors délai. Le sprinteur Arnaud Démare a dû quitter le peloton. David Gaudu, lui, a réussi à s'en sortir en haute montagne, ce qui lui permet d'atteindre la 11ème place du classement général. Mais ni lui ni le rouleur Stefan Küng, favori des deux contre-la-montre en Mayenne et à Saint-Emilion, ne se sont imposés. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Le Tour a démarré difficilement pour nous, on s'est retrouvé à sept dès le premier soir. Il y a eu des chutes. Tout n'est jamais complètement mauvais mais on est loin d'être aussi performant qu'on l'espérait. Il y a forcément de la déception. Il y avait une possibilité d'exister au général, on est 11ème, ce n'est pas mal mais on pouvait faire mieux. Le bilan est donc mitigé" note le manager mayennais de la Groupama-FDJ.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess