Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France 2020 : le bilan très positif du Loirétain Pierre Rolland

-
Par , France Bleu Orléans

Le Tour de France s'est achevé ce dimanche soir avec l'arrivée sur les Champs-Élysées. On attendait beaucoup de Français pour espérer remporter la Grande Boucle, mais celui qu'on attendait le moins et qui s'est illustré sur de nombreuses étapes, c'est le Loirétain Pierre Rolland. On fait le bilan.

Pierre Rolland a été chaudement applaudi sur les derniers kilomètres du contre-la-montre lors de la 20e étape.
Pierre Rolland a été chaudement applaudi sur les derniers kilomètres du contre-la-montre lors de la 20e étape. © Maxppp - Alexandre MARCHI

La 103e édition du Tour de France s'est achevée ce dimanche avec l'arrivée des coureurs sur les Champs Elysées et la victoire de Sam Bennett sur la plus belle avenue du monde. C'est le slovène Tadej Pogacar qui termine premier et remporte son premier maillot jaune. 

Coté français, on attendait Thibaut Pinot, Julian Alaphilippe ou encore Romain Bardet. Mais celui qui s'est montré très combatif sur ce Tour, c'est le Loirétain Pierre Rolland. Il a illuminé la Grande Boucle cette année avec des coups d'éclats. 

De belles places en montagne et en Corrèze

Il a notamment obtenu une très belle deuxième place à Sarran, en Corrèze lors de la 12e étape, une cinquième place au Puy Mary dans le Cantal le lendemain pour la 13e étape ou encore les nombreuses échappées avant l'arrivée au Grand Colombier lors de la 15e étape. Son meilleur souvenir reste tout de même cette arrivée à Sarran, où son coéquipier Quentin Pacher termine quatrième.

Le Loirétain s'est beaucoup montré, il a même lutté pour le maillot à pois mais n'aura pas réussi à le faire, le poids, face aux mastodontes du peloton. Pierre Rolland n'a pas remporté d'étape cette année, comme il l'avait fait en 2011 à l'Alpes d'Huez ou en 2012 mais reste globalement très satisfait de son Tour. "Forcément il manque la victoire d'étape mais mon Tour est réussi quand les gens nous disent merci", détaille le coureur de la formation B&B Hôtels-Vital Concept. Il continue : "Tous les gens au bord de la route me disent merci pour ton Tour, ça fait chaud au coeur". "C'était mon but aussi, de procurer de l'émotion aux gens."

Au final, il termine 18e du général à plus d'une heure de Tadej Pogacar. C'est le troisième français du classement derrière Guillaume Martin et Warren Barguil.

Pas de championnats du monde à priori pour lui

Le Tour à peine terminé, la tête est déjà aux mondiaux de cyclisme. Mais malheureusement Pierre Rolland n'a pas été retenu par Thomas Voeckler, en étant pourtant pré-sélectionné au départ

Il ne fait donc pas partie des huit coureurs qui disputeront le championnat du monde cycliste sur route, le 27 septembre prochain à Imola, en Italie. Le Loirétain est remplaçant, comme trois autres compatriotes : Warren Barguil (Arkéa-Samsic), Pierre-Luc Perichon (Cofidis) et Alexis Vuillermoz (AG2R La Mondiale). Les huit coureurs qui disputeront les mondiaux sont Julian Alaphilippe (Deceuninck-QuickStep), Julien Bernard (Trek-Segafredo), Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Guillaume Martin (Cofidis), Rudy Molard (Groupama-FDJ), Quentin Pacher (BB Hotels-Vital Concept) et Nans Peters (AG2R La Mondiale).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess