Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France : le directeur Christian Prudhomme testé positif au coronavirus, les coureurs tous négatifs

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a été testé positif au coronavirus. Selon les organisateurs de la course ce mardi, il doit s'écarter de l'épreuve pendant une semaine. Tous les coureurs sont en revanche négatifs.

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France. © AFP - Valery HACHE

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme a passé un test qui s'est révélé positif au coronavirus, ont annoncé les organisateurs ce mardi. Il doit par conséquent s'écarter de l'épreuve pendant une semaine.

"Je sors du Tour pour huit jours", a déclaré à l'AFP Christian Prudhomme, qui est asymptomatique. "Je vais faire comme n'importe quel salarié français dans ce genre de cas". Le directeur du Tour a précisé avoir été testé à trois reprises avant le départ, "les 6, 20 et 27 août", à chaque fois avec un résultat négatif. "D'après les éléments qui m'ont été donnés, ça vient juste d'arriver", a-t-il ajouté. "Je vais regarder le Tour à la télévision, ce qui ne m'est pas arrivé depuis quinze ans", a conclu l'intéressé, seul aux commandes de la plus grande course du monde depuis 2007.

Je vais regarder le Tour à la télévision, ce qui ne m'est pas arrivé depuis quinze ans - Christian Prudhomme

Le directeur du Tour, qui sera remplacé sur l'épreuve par François Lemarchand, reprendra sa place après la seconde journée de repos, lundi prochain, en Isère.

Le Premier ministre, potentiel "cas contact"

Ce contrôle positif du patron du Tour de France fait de Jean Castex un "cas contact". Le Premier ministre a en effet passé un long moment dans la voiture du directeur de course lors de la 8e étape samedi dernier. 

Jean Castex aux côtés de Christian Prudhomme, lors de la 8e étape, le 5 septembre 2020.
Jean Castex aux côtés de Christian Prudhomme, lors de la 8e étape, le 5 septembre 2020. © AFP - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Le chef du gouvernement, qui est cependant apparu masqué sur les images, était monté dans le véhicule à l'entrée du département des Hautes-Pyrénées, à une soixantaine de kilomètres de l'arrivée, pour suivre le final de cette étape, remportée par le Français Nans Peters.

Jean Castex "va se faire à nouveau tester" ce mardi "par précaution", a réagi Matignon ce mardi auprès de franceinfo. Tous deux "portaient un masque" et "ont respecté les gestes barrières", ont précisé les services du Premier ministre.

Des tests positifs, mais aucune équipe exclue

Outre le directeur de course, plusieurs membres de l'encadrement de quatre équipes ont également été testés positifs lors des examens pratiqués à l'occasion de la première journée de repos en Charente-Maritime. Ces cas ont été décelés au sein des équipes Cofidis, AG2R La Mondiale, Inéos Grenadiers et Mitchelton Scott. Mais aucune formation n'a présenté plus d'un cas positif, ce qui n'entraîne aucune exclusion collective.

Tous les coureurs sont de leur côté négatifs et peuvent poursuivre la course, dont la 10e étape s'élance en début d'après-midi de l'île d'Oléron (Charente-Maritime). En revanche, les quatre équipes, qui ont pour leaders le vainqueur sortant Egan Bernal (Ineos), l'ex-maillot jaune Adam Yates (Mitchelton) et les deux premiers Français au classement, Guillaume Martin (Cofidis) et Romain Bardet (AG2R La Mondiale), se retrouvent sous une menace directe. Un deuxième cas décelé dans leur formation dans les sept jours, si des symptômes apparaissent, et l'équipe serait exclue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess