Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2019

Tour de France : le portrait géant de Romain Bardet tondu sur la pelouse du stade municipal à Brioude

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

La ville de Brioude se prépare à fêter l'enfant du pays ce dimanche et il faut que cela se voit. Aurélien Baude, artiste sur herbe, réalise depuis deux semaines un portrait XXL de Romain Bardet. Les prises de vues aériennes à l'arrivée de la 9e étape viendront couronner son œuvre végétale.

L'hommage XXL de Brioude à Romain Bardet
L'hommage XXL de Brioude à Romain Bardet - © Aurélien BAUDE

Brioude, Haute-Loire, France

Brioude a mis les petits plats dans les grands pour accueillir la plus grande course cycliste de la planète. Dimanche 14 juillet, jour de fête nationale, les caméras du monde entier seront braquées sur la cité brivadoise et plus largement sur l'Auvergne. Maillots géants, vitrines décorées, la ville vit depuis plusieurs mois à l'heure et aux couleurs de la Grande Boucle... et de Romain Bardet.

Un engouement populaire propre à redonner un peu le sourire au champion auvergnat, en difficulté depuis quelques jours sur le Tour de France. Pour bien prendre la mesure de l'amour que porte Brioude à son champion, il faut notamment se rendre au stade municipal du Docteur Jalenques. Depuis bientôt deux semaines, un homme s'agite sur la pelouse, du petit matin à la nuit tombée. Aurélien Baude est auto-entrepreneur à Aero-glyphe

Aurélien Baude travaille depuis deux semaines sur le portrait géant de romain Bardet  - Radio France
Aurélien Baude travaille depuis deux semaines sur le portrait géant de romain Bardet © Radio France - Emmanuel Moreau

Tondeuse et débroussailleuse

Artiste et pilote de drone, il réalise des dessins en herbe en jouant uniquement sur les hauteurs de tonte pour obtenir les contrastes. Après avoir dessiner les contours du dessin à la bombe de peinture, il utilise ses deux principaux outils : la tondeuse et la débroussailleuse. D'habitude, Aurélien réalise plutôt des animaux ou des logos. Un portrait géant (78 mètres par 50), c'est une "grande" première. Il s'est basé sur un cliché pris par le photographe officiel d’AG2R La Mondiale. Aurélien Baude a agrémenté le portrait du champion brivadois de deux messages. "Allez Romain !" et "#Brioude". 

Pour voir le résultat de cette fresque végétale monumentale, il faudra patienter ce dimanche jusqu'aux alentours de 17h30. Lorsque les hélicoptères de France Télévision survoleront le stade municipal de Brioude.

Retour sur ses terres début mai

Début mai, Romain Bardet était venu en repérage de la fin d'étape. L'occasion de se replonger dans l'ambiance et les souvenirs de sa ville natale. "C'est une ville préservée qui a un cadre exceptionnel, avec une très bonne qualité de vie." Mué en guide touristique, il avait raconté son enfance, ses études, en seconde en section sport-études à Riom (Puy-de-Dôme) avant un retour au lycée Lafayette à Brioude, "parce que j'étais trop loin de Brioude. J'ai tout ce qu'il faut pour mon équilibre ici", explique-t-il.

Il a rendu un vibrant hommage au Vélo Sport Brivadois. "Je leur dois tout" répond le Brivadois. D'ailleurs, Romain a donné 15 vélos au club l'an dernier. Gérard Cabantous, président du Vélo Sport Brivadois, se souvient d'un enfant qui n'a pas gagné des courses tout de suite. "Mais il ne supportait pas être deuxième ou troisième." "Au championnat de Haute-Loire à Saugues, il avait été battu de peu. Je l'ai vu jeter son vélo et pleurer" se rappelle Georges Vidal, dirigeant du club de vélo de Brioude. C'est ensuite, lorsqu'il est passé cadet, qu'il a commencé à gagner des courses.