Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Tour du Limousin-Nouvelle Aquitaine

Tour du Limousin : protocole sanitaire, nouveau calendrier : ce qu'il faut savoir sur la 53e édition

Le Tour du Limousin 2020 sera forcément inédit, entre le 18 et 21 août prochain. Entre protocole sanitaire très strict et positionnement inédit à une semaine du Tour de France, la course, qui s'achèvera à Limoges, a été dévoilée ce jeudi.

Les coureurs emprunteront de nouveau les routes étroites de la Creuse, comme en 2019.
Les coureurs emprunteront de nouveau les routes étroites de la Creuse, comme en 2019. © Maxppp - PHOTOPQR/POPULAIRE DU CENTRE

"On a dû faire ce que l'on faisait d’habitude en cinq mois, en à peine deux mois et demi", raconte le patron du Tour du Limousin, Claude Faymendy, ce jeudi. Maintenu, le Tour du Limousin s'élancera bien de Couzeix (Haute-Vienne), le 18 août, pour trouver un successeur à Benoît Cosnefroy (AG2R - La Mondiale), vainqueur en 2019. 

Un protocole sanitaire très strict

A l'image de tout le monde du cyclisme, qui repartira à partir du mois d'août, et évidemment du Tour de France, le Tour du Limousin sera soumis à des consignes sanitaires très strictes pour lutter contre le coronavirus. Et le public, habitué à une certaine proximité avec les coureurs risque d'être déçu. En effet, les selfies et autographes sont interdits. Les spectateurs, comme les journalistes, ne seront pas les bienvenus aux abords des bus des équipes, avant et après l'étape. 

Ces images de micros très nombreux autour des coureurs ne devraient pas exister en 2020.
Ces images de micros très nombreux autour des coureurs ne devraient pas exister en 2020. © Maxppp - PHOTOPQR/POPULAIRE DU CENTRE

Autre changement pour les coureurs, qui seront testés 72h avant le départ : il leur sera interdit de jeter leur bidon en course, sous peine d'une amende. Ils seront également dispensés de signature de feuille de départ. Sur le podium, plus aucun officiel ne remettra les maillots de leader. Ce sont les membres du staff des équipes qui s'en chargeront. 

Une jauge de 5 000 personnes sera également appliquée, mais cela ne devrait pas dépasser le nombre habituel de spectateurs, mis à part peut-être sur le circuit final de Limoges. Toutefois, les spectateurs seront invités, notamment par les voitures de tête, à ne pas se concentrer aux mêmes endroits de la course. La caravane publicitaire sera également réduite. 

Des dates conservées... mais dans un calendrier dense

C'est bien la seule chose qui n'a pas changé dans cette présentation du Tour du Limousin : les dates. Dévoilées dès la fin de l'édition 2019, elles ont été maintenues, entre le 18 et le 21 août. L'arrivée le vendredi à Limoges est donc confirmée. Elle avait été placé à cette date, et non le samedi, pour ne pas entrer en collision avec les Jeux Olympiques de Tokyo... finalement repoussés à cause du coronavirus. 

Ce qui change, finalement, ce sont toutes les courses autour, à commencer par la plus grande d'entre elles : le Tour de France. Décalé au 30 août, le départ de la Grande Boucle, à Nice, sera donc huit jours après l'arrivée du Limousin. Mais ce qui embête le plus les organisateurs, c'est le positionnement du championnat de France, à Grand-Champ (Morbihan). L'épreuve en ligne, le dimanche, aura lieu deux jours après l'arrivée à Limoges, avec notamment au départ Romain Bardet, Thibault Pinot et Warren Barguil. Difficile de penser que les leaders pourront enchaîner... 

Un parcours assez classique

L'épreuve propose un format qu'elle connaît bien, avec quatre étapes pour visiter Haute-Vienne, Creuse, Corrèze et Dordogne. Le Tour s'élancera le 18 août de Couzeix (Haute-Vienne), pour arriver à Évaux-les-Bains (Creuse). Une étape avec un circuit final difficile, autour de la côte du Châtelet, à neuf kilomètres de l'arrivée, où les puncheurs devraient faire la différence, avant une arrivée également en bosse. 

Le lendemain, la Dordogne sera traversée par l'étape des bases de loisirs, 174 kilomètres plutôt plats entre Rouffiac et Saint-Estèphe, le long de la Charente, où un sprinteur devrait lever les bras. 

Le lendemain, fini le tourisme, avec une étape corrézienne, traditionnellement la plus dure, "très usante, il n'y aura pas un mètre de plat", souligne Claude Faymendy, sur les routes étroites et sinueuse de la Corrèze, entre Ussac et Chamberet. La première partie du parcours aura déjà permis de faire du tri, avec l'enchaînement côte des Géants - côte de la Vaysse. Et à 12 kilomètres de l'arrivée, les coureurs devront monter la côte de la Trassoudaine, où un puncheur devrait s'imposer, à l'image de Benoît Cosnefroy l'an dernier. 

Enfin, la quatrième étape, au départ du lac de Saint-Pardoux, devrait voir un sprint dans les rues de Limoges, boulevard de Beaublanc, à l'issue d'un circuit de 12 kilomètres à parcourir trois fois.

Un plateau plus relevé que l'an dernier

Sur le plan arithmétique, facile de constater qu'il y aura en 2020 cinq équipes du WoldTour, la première division de l'UCI, contre deux l'an dernier. En plus des Françaises, Groupama - FDJ, AG2R - La Mondiale et Cofidis, viendront en Limousin les équipes Sunweb (Allemagne) et UAE Team Emirates (Émirats Arabes Unis). Parmi les équipes de deuxième division, des équipes italiennes, en préparation pour le Giro, les quatre équipes tricolores ainsi que deux équipes qui font leur retour : les Russes de Gazprom et les Américains de Novo Nordisk. 

Petit bémol cependant, en raison d'un calendrier très dense, aucun nom de coureur n'a été dévoilé ce jeudi. Les organisateurs sont dans l'incertitude. "Même les patrons d'équipes ne savent pas qui ils enverront", déplore Claude Faymendy, qui dit avoir téléphoné à quelques coureurs "très indécis"

Un hommage à Raymond Poulidor

Même si le Tour du Limousin ne passera pas par Saint-Léonard-de-Noblat, qui sera visitée cette année par le Tour de France, il rendra tout de même hommage à Raymond Poulidor, décédé le 13 novembre dernier. "Poupou" est déjà présent sur l'affiche, et Claude Faymendy a espéré "que, de là-haut, il nous voie mettre en valeur le Limousin qu'il aimait tant". 

La troisième étape entre Ussac et Chamberet traversera le Massif des Monédières, et Chaumeil, où était organisé le Bol d'or des Monédières, lors duquel Poulidor s'est souvent illustré. Et à Limoges, le 21 août, en plus du maillot jaune, le vainqueur recevra un trophée Raymond-Poulidor, en porcelaine.  

Le Tour du Limousin sera à suivre en direct tous les jours sur France Bleu à partir du 18 août. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess