Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un projet de vélodrome pour la Corse

-
Par , , France Bleu RCFM
Corse, France

Un vélodrome pourrait être créé près de Bastia. La Corse est très en retard au niveau des infrastructures sportives, qu’il s’agisse de stades de plein air ou d’établissements couverts, alors quand un projet sportif de ce type voit le jour chez nous on s’y intéresse de très près.

Vélodrome de Montigny-le-Bretonneux
Vélodrome de Montigny-le-Bretonneux © Maxppp - maxppp

Ce projet innovant est porté par un homme, un cycliste, Pascal Chargros. Pistard depuis de nombreuses années à un haut niveau, champion et médaillé, il est installé en Corse depuis 5 ans. La Corse où cette discipline n’est pas du tout connue. 

L’avis favorable de Borgo

Assis sur des constats locaux, le cyclisme sur route n’est pas sécurisé du tout ici et la discipline est en train de se perdre, il enchaine les rencontres et prenant la roue de nombreuses discussions. Son projet a aujourd’hui un vrai cadre: « C’est un projet que je porte avec Stéphane Ruspini de l’équipe régionale corse, Pierre-Jean Orsini du SRC Bastia, de Pascal Ladieu de la FSGT. On rencontre les élus et on a reçu un _avis favorable de Madame Natali, maire de Borgo_, qui serait prête à accueillir l’établissement et fournirait le foncier. »

Un projet sportif et économique

La création d’un tel type de structure permettrait assurément d’attirer de nouveaux pratiquants et de booster le développement de cette discipline, mais pas seulement, puisqu’au centre de la piste, selon Pascal Chargros, on peut faire beaucoup de choses: « Il y a 3000 mètres carrés à l’intérieur d’un vélodrome à peu près, on peut faire des salons, des foires, des expos, des concerts, des activités culturelles et d’autres activités sportives. On voit le vélodrome de Paris où il y a en même temps des cyclistes qui tournent, un cours de zumba, au milieu six terrains de badminton, et dans l’autre virage trois rings de boxe, mais cela peut-être du futsal  toutes les activités qui ont besoin d’être à l’intérieur. Et puis ce sera _un projet au niveau sportif local mais aussi économique_, je rentre des championnats du monde à Los Angeles où nous étions 580 engagés, des événements sportifs on peut en accueillir énormément. » 

Son projet a donc trouvé des oreilles attentives. Il devra être financé avant tout par des fonds privés, de l’ordre de 4 millions d’euros, mais les aides publiques peuvent s’y ajouter dont celle du Comité Olympique qui soutient fortement tout projet innovant. C’est le cas pour la Corse. Les dossiers doivent être déposés avant la fin de l’année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess