Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme DOSSIER : Tour de France 2018

VIDÉO - Tour de France : la course neutralisée après un jet de gaz lacrymogène

mardi 24 juillet 2018 à 12:47 - Mis à jour le mardi 24 juillet 2018 à 15:10 Par Viviane Le Guen, France Bleu Occitanie et France Bleu

Après une journée de repos à Carcassonne, les coureurs sont repartis ce mardi direction Bagnères-de-Luchon dans les Pyrénées. La course a été brièvement interrompue vers 12h15 après un jet gaz lacrymogène en marge d'une manifestation agricole.

Le Britannique Geraint Thomas (Sky) se frotte les yeux après un jet de gaz lacrymogène sur la 16e étape du Tour de France le 24 juillet 2018 (Aude).
Le Britannique Geraint Thomas (Sky) se frotte les yeux après un jet de gaz lacrymogène sur la 16e étape du Tour de France le 24 juillet 2018 (Aude). © AFP - Marco BERTORELLO

La 16e étape du Tour de France a été neutralisée ce mardi à la mi-journée en raison d'une manifestation organisée par des agriculteurs de l'Aude. Au kilomètre 29, entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon, les coureurs ont été bloqués par les manifestants qui avaient déposé des ballots de paille sur la route. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés, gênant les coureurs dans leur progression. 

Selon la Confédération paysanne de l'Aude, dont plusieurs membres ont participé à cette action, les gaz lacrymogènes "ont été utilisés par les forces de l'ordre et non pas par les agriculteurs." Quant aux raisons qui les ont poussés à perturber le passage du Tour de France, le communiqué de la Confédération paysanne de l'Aude précise : "Les paysans ont mis des bottes de paille sur la route pour rappeler que leurs villages sortaient toujours des zones défavorisées, zones qui leur permettaient de toucher, l'ICHN, l'indemnité compensatrice de handicap."
 

Plusieurs coureurs ont pris le temps de se nettoyer les yeux à l'image du Slovaque Peter Sagan. La course a repris après une interruption d'une dizaine de minutes.

Les organisateurs du Tour de France rappellent que provoquer la chute d'un coureur peut être passible d'une amende et de trois ans d'emprisonnement.

> Suivez la course en direct

> Notre dossier Tour de France 2018