Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Cyclisme

VIDÉOS - Tour de France : les images marquantes de cette 106e édition

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Après avoir passé 14 jours avec le maillot jaune, Julian Alaphilippe a fini par craquer et Thibaut Pinot a abandonné lors de la 19e étape dantesque dans les Alpes. Le Colombien Egan Bernal (Team Ineos, ex-Sky) a remporté cette 106e édition. Revivez les images marquantes de cette Grande Boucle !

Alaphilippe et Pinot (en haut) ont fait vibrer le cœur des Français alors que le Clombien Egan Bernal a remporté ce Tour de France lors de la 19e étape dantesque menant à Tignes (en bas)
Alaphilippe et Pinot (en haut) ont fait vibrer le cœur des Français alors que le Clombien Egan Bernal a remporté ce Tour de France lors de la 19e étape dantesque menant à Tignes (en bas) © AFP - JEFF PACHOUD, Anne-Christine POUJOULAT, Marco BERTORELLO

Trois semaines à couper le souffle ! Chaque année la Grande Boucle offre ses moments forts que ce soit sur le plan sportif ou émotionnel, mais cette 106e édition a battu des records en la matière.

Un Français - Julian Alaphilippe - longtemps en jaune, l'abandon et les larmes de l'espoir déchu Thibaut Pinot, des chutes, des images insolites, des paysages magnifiques... Retour sur ces moments du Tour de France 2019 remporté pour la première fois par un Colombien : Egan Bernal.

France Bleu vous propose de revivre les moments forts grâce à nos commentateurs qui ont suivi la Grande Boucle durant trois semaines pour nous faire vivre cet événement planétaire. Un conseil : mettez le son de la vidéo tout en lisant l'article !

Julian Alaphilippe, la vie en jaune durant 14 jours

Il faudra encore patienter pour voir un coureur français remporter le Tour de France après Bernard Hinault en 1985. Si cinq Français sont classés dans le Top 15 cette année - Alaphilippe (5e), Barguil (10e), Martin (12e), Gaudu (13e) et Bardet (15e et maillot à pois de meilleur grimpeur) - c'est bien Julian Alaphilippe qui a fait son entrée dans le cœur des Français et a été élu "super combatif" de cette édition.

Le 14-Juillet avec le maillot jaune

Maillot jaune après avoir remporté la 3e étape, Julian Alpahilippe l'a perdu en haut de la Planche des Belles-Filles après avoir tout tenté. Mais deux jours plus tard, le 13 juillet, il a entrepris un attaque avec Thibaut Pinot pour reprendre sa place de leader. Chose faite : le 14-Juillet, il a passé la journée en jaune. Cela faisait cinq ans qu'un Français n'avait pas passé la fête nationale avec ce maillot sur les épaules.

Julia Alaphilippe le 14 juillet. - AFP
Julia Alaphilippe le 14 juillet. © AFP - KEI TSUJI

Alaphilippe remporte le contre-la-montre à la surprise générale

Le puncheur n'est pas un spécialiste du contre-la-montre. Censé perdre du terrain sur Geraint Thomas notamment, le Français a surpris tout le monde en remportant sa deuxième étape avec ce CLM à Pau le 19 juillet.

La chute du podium mais la tête haute

Après avoir perdu son maillot jaune chipé par Egan Bernal lors de la 19e étape, Julian Alaphilippe n'est pas parvenu à conserver sa deuxième place lors de l'avant-dernière étape à Val Thorens. Pire, il a été éjecté du podium pour terminer à la 5e place du classement général à plus de quatre minutes du vainqueur. 

"Je suis fier de ce que j'ai fait" — Julian Alaphilippe

Alaphilippe à l'arrivée de la 20e et avant-dernière étape à Val Thorens - AFP
Alaphilippe à l'arrivée de la 20e et avant-dernière étape à Val Thorens © AFP - Anne-Christine POUJOULAT

A peine déçu, le coureur qui a fait vibrer la France tout le mois de juillet a voulu positiver la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées : "Si je regarde ce que j'ai fait pendant trois semaines, si on m'avait dit ça avant le départ, franchement j'y aurais jamais cru. (...) Pourquoi je devrais être frustré ? Je suis juste exténué. Je suis content, je suis fier de ce que j'ai fait, de ce qu'ON a fait."

Le déconneur...

S'il a brillé sur les routes, Julian Alaphilippe s'est fait également remarquer après les arrivées. Lors de l'étape au Tourmalet, alors que le président Emmanuel Macron est venu le saluer, le coureur de la Quickstep a fait le pitre devant les caméras. 

... et la beauté du geste 

Un geste adorable. À Valloire, après la 18e étape, un orage grondait et la pluie se mettait à tomber. Dans les coulisses du Tour, l'un de ses petits supporters, venu voir Julian Alaphilippe, était glacé par le froid. Comme personne n'a de veste à lui donner, c'est le coureur qui lui  a mis son maillot jaune, durement gagné, sur les épaules. Chapeau.

Thibaut Pinot, la légende du coureur maudit sur le Tour

En sept participations à la Grande Boucle, Thibaut Pinot aura dû jeter l'éponge en cours de route pour la quatrième fois. Le Franc-Comtois aura  tout de même marqué cette édition et soulevé beaucoup d'espoirs finalement déchus. Le coureur de la Groupama-FDJ a promis qu'il serait tout de même au départ du Tour de France 2020 à Nice.

L'abandon et les larmes

C'est sans doute l'image de ce Tour de France 2019. En embuscade à la 5e place du classement général, Thibaut Pinot pouvait viser le maillot jaune. Sauf que dans la 19e étape, le coureur franc-comtois a été contraint à l'abandon. La faute a une douleur musculaire à la cuisse survenue deux jours plus tôt après avoir tapé dans son guidon.  

Pinot en pleurs après son abandon  - AFP
Pinot en pleurs après son abandon © AFP - Marco Bertorello

Son équipe Groupama-FDJ a publié une vidéo dans les coulisses de l'hôtel après l'abandon du Français. Émouvant.

La bordure fatale

Aurait-il pu remporter ce Tour ? Lors de la 10e étape à Albi, sans difficulté particulière apparente, Thibaut Pinot s'est fait piéger par le vent et par certaines équipes du peloton, créant ce qu'on appelle un effet de bordure. Ce jour-là, Thibaut Pinot a perdu 1'40" sur ses concurrents directs. Trop ?

Le patron sur le col du Tourmalet

Alors que tout le monde pensait qu'il avait perdu le Tour de France, Thibaut Pinot a attaqué dans l'ascension finale du col du Tourmalet pour remporter une victoire de prestige et rattraper le retard pris sur ses principaux concurrents. Fort. très fort mais l'histoire ne nous dira pas si ça aura été suffisant pour rivaliser avec Egan Bernal lors des deux dernières étapes alpines.

Vous avez dit frissons ? Au sommet du Tourmalet, son directeur sportif de la Groupama-FDJ, Marc Madiot, l'a encouragé de toutes ses forces, comme jamais il ne l'avait encore fait. 

La 19e étape gravée dans l'Histoire du Tour

C'est l'autre image marquante de ce Tour de France : la 19e étape a été neutralisée pour cause de grêle à l'arrivée à Tignes. La direction de la course a préféré arrêter l'étape au sommet du col de l'Iseran car la route était devenue impraticable. 

Bernal, premier Colombien sacré

Une bien drôle de manière pour Egan Bernal - en tête lors de cette étape qui n'aura pas de vainqueur officiellement - d'endosser le maillot jaune pour la première fois et de le garder jusque sur les Champs-Elysées.

Le coureur de la Team Ineos (ex-Sky) est le premier Colombien à remporter le Tour de France. Et ce sans avoir remporté une seule étape. A 22 ans, il est devenu le plus jeune vainqueur de la compétition depuis... 110 ans (après le Luxembourgeois François Faber en 1909).

Egan Bernal est le premier Colombien à remporter le Tour de France à seulement 22 ans - AFP
Egan Bernal est le premier Colombien à remporter le Tour de France à seulement 22 ans © AFP - JEFF PACHOUD
Sur la ligne d'arrivée, à Val Thorens, le maillot jaune Egan Bernal (à g.) félicité par Geraint Thomas (à d.), l'autre leader de l'équipe Ineos et précédent vainqueur du tour de France  - AFP
Sur la ligne d'arrivée, à Val Thorens, le maillot jaune Egan Bernal (à g.) félicité par Geraint Thomas (à d.), l'autre leader de l'équipe Ineos et précédent vainqueur du tour de France © AFP - Marco Bertorello

Pour mesurer la portée de l'événement, regardez ce commentateur colombien en train de décrire l'arrivée de Bernal lors de l'avant-dernière étape à Val Thorens, synonyme de sacre.

Le Tour et ses images insolites

Peter Sagan, le show-man

Comme à son habitude, Peter Sagan - une nouvelle fois maillot vert - a profité de ce Tour de France pour faire le show. Lors de l'ascension du Tourmalet, le Slovaque a dédicacé sa biographie à l'un de ses fans. Une fois en haut, il a terminé l'étape sur sa roue arrière, tranquillement. 

Lors de l'ultime étape, Peter Sagan s'est également amusé à se glisser sur la traditionnelle photo lorsque Egan Bernal et son équipe buvaient du champagne pour fêter le sacre.

Le coup de gueule de Rossetto

"Y'a que leurs mères qui savent qu'ils font le tour". C'est un sortie rare dans le milieu du sport et encore plus dans le cyclisme : Stéphane Rossetto a poussé un coup de gueule contre la passivité de certains coureurs du peloton à l'arrivée de la 7e étape après avoir passé toute la course devant avant de se faire rattraper à Chalon-sur-Saône. 

Le Français a remis le couvert à la fin de la 11e étape à Toulouse où il s'en est pris à son compagnon d'échappée Aimé De Gendt en disant (notamment) "Ça vaut rien ces mecs-là". Ambiance.

Une affaire de famille

Alors qu'il est en train de grimper le col du Tourmalet, le coureur costaricien Andrey Amador a pris une pause pour saluer sa famille qui l'attendait au bord de la route. 

Les "effaceurs de pénis" de la route du Tour

Son rôle sur la route du Tour ? Faire disparaître les phallus et autres slogans inscrits sur le bitume. Découvrez le portrait de Patrick Dancoisne, employé par l'organisation de la course et croque-mort le reste du temps.

Du vélo, mais pas que...

Alaphilippe dans le cœur et la peau de certains fans.

Lors de la 6e étape, avant le passage du peloton, des Australiens ont entamé une partie de cricket au beau milieu de la route. Tradition un peu différente de l'habituelle pétanque. 

Des paysages à couper le souffle

Comme chaque année, le Tour de France c'est aussi le Tour de LA France avec ses endroits magnifiques. Florilège.

Le peloton passe sur le pont du Gard.  - AFP
Le peloton passe sur le pont du Gard. © AFP - Bettini Luca
Le peloton dans les vignes à Épernay - AFP
Le peloton dans les vignes à Épernay © AFP - KEI TSUJI / BettiniPhoto / DPPI
La cathédrale de Reims - AFP
La cathédrale de Reims © AFP - Bettini Luca / BettiniPhoto / DPPI
Les coureurs entre Belfort et Chalon-sur-Saône - AFP
Les coureurs entre Belfort et Chalon-sur-Saône © AFP - Marco Bertorello
Le peloton et la foule au Mur d'Aurec (Loire) - AFP
Le peloton et la foule au Mur d'Aurec (Loire) © AFP - KEI TSUJI / BettiniPhoto / DPPI
Le Tour entre Albi et Toulouse  - AFP
Le Tour entre Albi et Toulouse © AFP - Bettini Luca / BettiniPhoto / DPPI
Les coureurs entre Embrun et Valloire  - AFP
Les coureurs entre Embrun et Valloire © AFP - Bettini Luca / BettiniPhoto / DPPI
Le peloton devant la pyramide du Louvre - AFP
Le peloton devant la pyramide du Louvre © AFP - Marco Bertorello / AFP
Le peloton devant la Tour Eiffel - AFP
Le peloton devant la Tour Eiffel © AFP - Marco Bertorello
Le peloton sur les Champs-Elysées - AFP
Le peloton sur les Champs-Elysées © AFP - Marco Bertorello

Après un départ de Bruxelles pour fêter les 100 ans du maillot jaune en rendant hommage au Belge Eddy Merckx, le Tour de France 2020 s'élancera de Nice le 27 juin. A vivre sur France Bleu, évidemment !

Le "Cannibale", Eddy Merckx, à l’honneur au départ du Tour de France 2019 le samedi 6 juillet à Bruxelles - AFP
Le "Cannibale", Eddy Merckx, à l’honneur au départ du Tour de France 2019 le samedi 6 juillet à Bruxelles © AFP - Anne-Christine POUJOULAT
Choix de la station

France Bleu